Bourse Zurich: toujours dans le vert, Actelion dopée par des rumeurs

vendredi, 25.11.2016

La Bourse suisse reste dans le vert vendredi en milieu de séance. Les impulsions sont rares tant sur le plan suisse qu'international.

A midi, le SMI gagnait 0,96% à 7873,60 points, le SLI 0,54% à 1246,20 points et le SPI 0,82% à 8614,97 points. - (Reuters)

La Bourse suisse reste dans le vert vendredi en milieu de séance. Les impulsions sont rares tant sur le plan suisse qu'international. Fermée jeudi pour cause de Thanksgiving, Wall Street connaîtra une séance raccourcie ce vendredi. Au Japon, le Nikkei a aligné une septième séance de hausse d'affilée. Les rumeurs de rachat d'Actelion se densifient et font bondir l'action.

Les données macroéconomiques sont plutôt rares. Au Japon, les prix à la consommation ont encore baissé en octobre, pour le huitième mois d'affilée. En Grande Bretagne, la croissance s'est établie à 0,5% au troisième trimestre, selon une deuxième estimation officielle, confirmant la vigueur de l'économie depuis le vote pour le Brexit.

En Italie, les commandes à l'industrie ont progressé de 2,6% en septembre sur un an, après avoir progressé en août de 15,9%.

A midi, le SMI gagnait 0,96% à 7873,60 points, le SLI 0,54% à 1246,20 points et le SPI 0,82% à 8614,97 points. Parmi les trente valeurs vedettes, onze progressaient et 19 reculaient.

Actelion grimpait de 14%. La veille, le titre s'était envolé avant-Bourse sur des rumeurs d'acquisition avant de retomber dès l'ouverture. Les arguments en faveur d'un rachat se précisent ce vendredi, l'agence Bloomberg évoquant l'américain Johnson & Johnson comme potentiel acquéreur du laboratoire bâlois.

Les autres valeurs pharmaceutiques profitaient de la forte hausse d'Actelion. Galenica (+3,1%), Roche (+1,7%) et Novartis (+1,3%) avançaient nettement. Le troisième poids lourd Nestlé (+1,9%) suivait la tendance.

Bancaires et cycliques étaient en revanche plutôt sous pression. Julius Bär (-1,3%) ne profitait pas d'un relèvement d'objectif de cours par Credit Suisse (-1,7%). UBS (-0,3%) cédait aussi du terrain.

HSBC a relevé l'objectif de cours de Zurich (-0,5%) et a confirmé "buy", sans effet sur le cours.

LafargeHolcim (-1,8%), Dufry (-0,8%) et ABB (-0,3%) complétaient le tableau des perdants.

Sur le marché élargi, l'action Meyer Burger gagnait 7,9% au moment de la suspension de cotation et a repris à 12h15 à +10,3%. L'entreprise de Thoune a remanié sa direction avant l'assemblée des créanciers qui se tient ce jour. Les investisseurs ont salué le passage du témoin du directeur général (CEO) en place depuis longtemps, Peter Pauli, à l'ancien directeur d'Oerlikon, Hans Brändle.

Dottikon ES (+4,4%) a dégagé au premier semestre de son exercice 2016/17 une bénéfice net de 9,5 mio CHF, multiplié par 9,5 sur un an.

Chez Leclanché (+0,7%), les représentants de Recharge quittent le conseil d'administration, estimant que le groupe a accompli son processus de restructuration. - (awp)

 

 


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...