Bourse Zurich: le SMI reprend espoir

lundi, 27.07.2020

La Bourse suisse renoue avec une évolution positive lundi en fin de matinée, malgré les craintes sur le coronavirus et les tensions politiques entre la Chine et les Etats-Unis.

La pression ce matin sur les matières premières et l'or semble indiquer une rotation vers les valeurs refuges. (Keystone)

La Bourse suisse reprend espoir en fin de matinée. La saison des résultats marque une pause avant d'enchaîner sur une semaine qui s'annonce chargée.

Dans ce contexte, l'or a atteint un record historique à 1939,81 dollars l'once, confirmant son statut de valeur refuge en temps de pandémie, alors que la baisse du billet vert, monnaie dans laquelle le métal jaune est libellé, contribuait aussi à le faire grimper.

"La pression ce matin sur les matières premières et l'or, qui se négociait à 1% de son plus haut historique, semble indiquer une rotation" vers les valeurs refuges, ont indiqué les analystes de CMC Markets, qui ont également averti des tensions grandissantes entre Washington et Pékin et de la propagation du coronavirus.

Selon les spécialistes d'Activtrades, "le virus mortel continue d'avoir un fort impact sur les marchés malgré la réaction monétaire et budgétaire mondiale". Les investisseurs surveilleront également la réunion mardi et mercredi du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), ainsi que les résultats d'Apple, Amazon et Alphabet cette semaine, ont-ils ajouté.

A 10h54, l'indice vedette SMI progressait de 0,21% à 10'234,41 points, après avoir ouvert en baisse de 0,27%. Le SLI s'adjugeait 0,37% à 1558,77 points et le SPI prenait 0,22% à 12'674,35 points.

Schindler (+2,5%) ravissait la première place du classement. Le fabricant d'ascenseurs et d'escaliers roulants avait annoncé vendredi supprimer 2000 postes au niveau mondial ces deux prochaines années dans le cadre d'un programme d'économies lancé à cause de l'impact négatif du Covid-19.

Swatch (+2,2%) accélérait la cadence. Credit Suisse a relevé d'un cran la recommandation du titre à "outperform", tout comme l'objectif de cours. Ce dernier a par contre été raboté par Banque royale du Canada.

Son homologue Richemont (+0,4%) revenait aussi dans le vert.
Logitech (+1,3%), ABB (+1,1%) et Sika (+1,1%) faisaient partie des valeurs à progresser.

Parmi les poids lourds de la cote, Roche (-0,2%) baissait et Novartis (+0,01%) se maintenait juste à flot. Ce dernier a présenté des données recompilées de ses études cliniques avancées Hawk et Harrier sur son médicament ophtalmique Beovu contre la dégénérescence maculaire humide liée à l'âge (DMLA humide ou néovasculaire), lors de l'édition 2020 virtuelle de la réunion annuelle de la Société américaine des spécialistes de la rétine (ASRS).

Le troisième poids lourd de la cote Nestlé (+0,5%) revenait par contre en territoire positif.
Les plus fortes baisses étaient subies par AMS (-2,5%), Vifor (-1,1%) et Credit Suisse (-1,0%).

Sur le marché élargi, Bobst (-0,8%) limitait quelque peu son repli. Le groupe vaudois a subi une perte nette de 30 millions de francs au premier semestre, tout de même inférieure aux attentes des analystes. La direction s'attend à un léger mieux au second semestre.

Flughafen Zürich (-2,4%) baissait par contre nettement. Deutsche Bank a démarré la couverture du titre à l'achat avec un objectif de cours à 157 francs.

Parmi les autres mouvements notables au SPI se trouvaient Meyer Burger (-18,4%) et Polyphor (-6,6%), ainsi que Wisekey (+10,4%) et Medartis (+5,7%).(AWP)






 
 

AGEFI



...