Bourse Zurich: ouverture attendue dans le rouge, Actelion sous pression

mardi, 29.11.2016

La Bourse suisse poursuit sa phase de consolidation et devrait entamer la séance de mardi sur une note légèrement négative.

A 08h25, le Swiss Market Index (SMI) avant-Bourse compilé par la banque Julius Bär se délestait de 0,17% à 7809,19 points. - (Reuters)

La Bourse suisse poursuit sa phase de consolidation et devrait entamer la séance de mardi sur une note légèrement négative. Son indice phare SMI a débuté péniblement la semaine, plombé par les financières. L'ambiance est affectée par la préoccupation autour du référendum constitutionnel qui va se dérouler ce week-end en Italie. Par ailleurs, les Bourses US ont repassé la marche arrière, après avoir récemment atteint des sommets. A en croire les courtiers, plusieurs indicateurs en provenance de Wall Street laissent augurer une surchauffe du marché. En Suisse, Actelion et ses rumeurs de rachat occupent toujours le devant de la scène.

Le résultat du scrutin italien, dont dépend également le futur politique du chef du gouvernement Matteo Renzi, pourrait non seulement plonger le pays dans une nouvelle crise institutionnelle, susceptible de se propager à l'ensemble de l'Union européenne, craignent des observateurs. Un "no" sorti des urnes signifierait pratiquement de nouvelles élections, qui seraient vraisemblablement favorables au courant eurosceptique.

Les investisseurs scruteront également avec attention la réunion semestrielle des pays membres de l'Opep qui se déroulera mercredi à Vienne. Les pays exportateurs de pétrole ne sont pas encore parvenus à se mettre d'accord sur une réduction de la production, ce qui met actuellement les prix du brut sous pression.

A 08h25, le Swiss Market Index (SMI) avant-Bourse compilé par la banque Julius Bär se délestait de 0,17% à 7809,19 points.

Actelion (-6,0% avant-Bourse) va vraisemblablement faire les frais de prises bénéfices, après sa récente envolée. En fin de semaine dernière, les rumeurs de reprise avaient valu au cours de prendre plus de 20% pour grimper jusqu'à 190 CHF. Actelion a confirmé être en pourparlers avec l'américain Johnson & Johnson (J&J), et dans les milieux financiers, un montant de transaction de 250 CHF par action a été articulé.

Toutefois, les pourparlers en question pourraient également n'être qu'un rapprochement d'Actelion avec certaines divisions pharmaceutique de J&J, selon un article du "Financial Times". Les Américains se positionneraient alors comme actionnaire de référence de la nouvelle entité, un projet qui ne suscite pas un grand enthousiasme à la Bourse.

Sunrise (+0,9%) est attendu en hausse. L'opérateur a damé le pion à l'opérateur historique Swisscom (inchangé) et à Salt dans un test comparatif réalisé par la revue spécialisée allemande "Connect". Temenos s'étoffait de 2,2%, après un relèvement significatif de son objectif de cours par la banque Vontobel, assorti d'une recommandation d'achat du titre.

Les poids lourds de l'indice Novartis et Roche faisaient du surplace, alors que Nestlé (-0,1%) était juste en dessous de l'équilibre, après que Berenberg et Liberum ont revu à la baisse leur objectif de cours. Selon Berenberg, le nouveau CEO Mark Schneider va s'illustrer par une plus grande discipline au niveau des coûts et une meilleure structure du portefeuille. Le bon de jouissance Roche pourrait quant à lui profiter de la recommandation "strong buy" émise par l'agence de notation S&P Global.

Les bancaires Credit Suisse (-0,3%) et UBS (-0,1%) risquent de creuser les pertes essuyées la veille. Le secteur bancaire redoute actuellement qu'une défaite de Renzi n'affecte encore plus les instituts transalpins déjà passablement malmenés ces derniers temps. Les financières ont été récemment grevées par un avertissement en milliards de Monte dei Paschi.

Cosmo (pas de cours avant-Bourse) retiendra l'attention des investisseurs sur le marché élargi, avec une journée dédiée à ces derniers, au cours de laquelle le laboratoire transalpin promet de dévoiler des détails sur ses programmes de recherche en cours, notamment pour l'antibiotique expérimental Zemcolo et le produit de contraste LuMeBlue.

Airesis a par ailleurs dévoilé lundi soir des résultats sélectionnés sur les performances de ses participations dans Le Coq Sportif et Movement. La marque de sport française risque de terminer l'année sur une nouvelle perte opérationnelle.

Evolva a trouvé un remplaçant pour son directeur financier sur le départ Jakob Dynnes Hansen, avec la nomination au 1er décembre de Oliver Walker. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...