Bourse Zurich: retour au rouge, valeurs des grandes banques sous pression

mercredi, 23.11.2016

La Bourse suisse évolue légèrement dans le rouge mercredi en milieu de séance. Après une ouverture modérément positive, les indices n'ont cessé de perdre du terrain, reprenant la tendance négative des trois séances précédentes.

Sur le coup de midi, le SMI perdait 0,25% à 7722,17 points, le SLI 0,35% à 1226,87 points et le SPI 0,35% à 8477,94 points.

La Bourse suisse évolue légèrement dans le rouge mercredi en milieu de séance. Après une ouverture modérément positive, les indices n'ont cessé de perdre du terrain, reprenant la tendance négative des trois séances précédentes. Si Wall Street a battu de nouveaux sommets mardi, les Bourses européennes sont entravées par la tendance à la baisse des prix du pétrole et par les incertitudes persistantes autour de la politique du futur président des Etats-Unis Donald Trump.

Le rally aux USA est largement avancé et une correction pèserait nettement sur les Bourses européennes, ont averti des observateurs. Cet après-midi, on attend une série de données économiques américaines pour d'éventuelles impulsions, dont l'indice des directeurs d'achat et la confiance des consommateurs. Après les clôtures en Europe, la Réserve fédérale (Fed) publiera le protocole de sa séance d'octobre. En Suisse, la séance se déroule dans le calme et seules des entreprises du marché élargi ont publié des informations.

Sur le coup de midi, le SMI perdait 0,25% à 7722,17 points, le SLI 0,35% à 1226,87 points et le SPI 0,35% à 8477,94 points. Sur les trente valeurs vedettes, seize reculaient, treize avançaient et Clariant était inchangée.

Les plus gros perdants étaient les bancaires UBS et Credit Suisse (chacune -1,6%), qui évoluaient à l'unisson des valeurs européennes de la branche. Dans un article paru mardi dans le "Wall Street Journal", la vente partielle prévue de l'unité suisse du CS par le biais d'une IPO a été fortement critiquée comme la "vente des bijoux de famille". Selon des courtiers, Citigroup a confirmé sa recommandation d'achat pour Julius Bär (-0,5%) et a relevé l'objectif de cours.

Dans le camp des poids lourds pharma, Novartis gagnait 0,1%, alors que Roche perdait 0,7%. Mardi, les deux titres avaient perdu un bon 3%, se rapprochant des plus bas annuels atteints juste avant l'élection de Donald Trump. Actelion gagnait 0,6% et Nestlé 0,4%.

Les valeurs cycliques évoluaient inégalement. Recherchées la veille, LafargeHolcim (-0,9%) et ABB (-0,4%) étaient dans le camp ders perdants. Les valeurs du luxe Richemont (-1,1%) et Swatch (-0,6%) poursuivaient sur la lancée négative de mardi après les mauvais chiffres des exportations horlogères en octobre. A l'inverse, Givaudan et Schindler (chacun +0,8%) ainsi que Kühne+Nagel (+1,3%) progressaient nettement.

Sur le marché élargi, Swissquote (-8,4%) connaissait un baisse de régime marquée après un avertissement sur résultats 2016 publié la veille, causé par une activité clientèle réduite. Cembra Money Bank (+0,7%) fera son entrée en décembre dans l'indice Stoxx Europe 600, tandis que GAM (-1,9%) en prendra la porte.

Comet (+2,6%) a confirmé ses objectifs pour l'année 2016 et table sur un résultat dans le haut de la fourchette des prévisions. Straumann (-0,1%) a conclu un partenariat en Allemagne avec Maxon Motor.

KTM Industries (+0,4%), coté depuis la mi-novembre, a racheté des parts supplémentaires de son emprunt de 75 mio EUR à 4,625%. - (awp)

 

 


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...