Bourse Zurich: le SMI fléchit dans une séance calme, défensives sous pression

mercredi, 12.10.2016

La Bourse suisse évolue dans le rouge mercredi en milieu de journée.

A 12h05, le SMI cédait 0,57% à 8088,98 points, le SLI 0,33% à 1243,19 points et le SPI 0,54% à 8830,59 points.

La Bourse suisse évolue dans le rouge mercredi en milieu de journée. Après une ouverture négative, le SMI a accentué ses pertes dans un premier temps, avant de se mettre à évoluer plus ou moins latéralement à bas niveau. Le caractère fortement défensif du marché suisse des actions constitue actuellement plutôt un frein, a expliqué un courtier.

Les plus gros perdants du moment sont les trois poids lourds Novartis, Roche et Nestlé. Par ailleurs, le front des nouvelles est clairsemé et, dans un tel environnement, les variations de cours reposent parfois sur le hasard.

A 12h05, le SMI cédait 0,57% à 8088,98 points, le SLI 0,33% à 1243,19 points et le SPI 0,54% à 8830,59 points. Sur les trente blue chips, quinze reculaient, dix avançaient et cinq étaient inchangés.

Novartis (-1,2%), Roche (-0,9%) et Nestlé (-0,5%) pesaient sur l'indice, ayant même accentué leurs pertes initiales et se plaçant parmi les plus gros perdants. Les pharma souffrent de faibles indications préalables en provenance de Wall Street où l'avertissement sur bénéfice d'Illumina a plombé l'ensemble de la branche mardi.

Les autres valeurs proche de la pharma Galenica, Actelion et Sonova reculaient entre 0,9% et 1,1%. Sur le marché élargi, Molecular Partners (-2,6%), Cosmo (-2,2%), Straumann (-1,6%) et Basilea -1,4%) suivaient la même tendance négative.

Aryzta et Kühne+Nagel reculaient chacun de 1,2%. Pour ce dernier, un courtier notait que les chiffres d'Alcoa publiés mardi ont ouvert la saison des résultats sur une mauvaise note et que les intervenants anticipent maintenant des chiffres plus mauvais pour la "vieille économie", ce qui devrait avoir eu des conséquences pour les grands groupes de logistique.

Aux financières, les bancaires UBS et Credit Suisse reculaient respectivement de 0,4% et 0,3%, alors que les assurances Swiss Re, Swiss Life, Bâloise et la bancaire Julius Bär gagnaient entre 0,2% et 0,7%. Selon un courtier, la perspective de hausse de taux aux Etats-Unis constitue une bonne nouvelle pour les valeurs financières.

Sika (+0,8%) montait le plus nettement. Le groupe d'actionnaires autour de Threadneedle et de la fondation Gates a quelque peu réduit sa participation, mais a souligné vouloir continuer de soutenir les administrateurs indépendants et la direction dans leur lutte contre la prise de contrôle par Saint-Gobain.

Sur le marché élargi, le fabricant de composants électroniques ams (-2,3%) prenait un bouillon suite aux pertes subies par le coréen Samsung, plombé par l'arrêt de la production de son modèle Galaxy Note 7. Starrag (-4,0%) et Edisun (-3,1%) faisaient encore pire.

Wisekey (+5,0%) profitait d'un partenariat stratégique noué avec une organisation non gouvernementale. Gurit (+1,7%) et Burckhalter (+1,6%) bénéficiaient d'un regain d'intérêt des investisseurs pour les cycliques, selon un courtier. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...