Bourse Zurich: en modeste recul, prudence en attendant les Etats-Unis

mercredi, 11.01.2017

La Bourse suisse évoluait mercredi matin sur un note légèrement négative, dans un contexte de grande prudence. Les investisseurs ont les yeux tournés vers les Etats-Unis, notamment en raison d'une conférence de presse du président élu Donald Trump.

Vers 9h20, le Swiss Market Index (SMI) perdait 0,13% à 8438,23 points et le Swiss Leader Index (SLI) 0,16% à 1331,01 points. Le Swiss Performance Index (SPI) cédait pour sa part 0,15% à 9184,78 points.

La Bourse suisse évoluait mercredi matin sur un note légèrement négative, dans un contexte de grande prudence. Les investisseurs ont les yeux tournés vers les Etats-Unis, notamment en raison d'une conférence de presse du président élu Donald Trump. La retenue constatée actuellement est par ailleurs caractéristique des périodes précédant la saison des résultats.

Les indices de Wall Street ont terminé en ordre dispersé dans une sorte de "copier-coller" de la séance de lundi, note Mirabaud Securities. Le Dow Jones s'est replié alors que le Nasdaq a atteint un nouveau record historique. Les investisseurs ont semblé prudents avant le début de la saison des résultats des entreprises américaines, dont les grandes banques JP Morgan, Bank of America et Wells Fargo.

A dix jours de son investiture, Donald Trump tiendra mercredi, à 17h (heure suisse) une conférence de presse très attendue, la première depuis son élection le 8 novembre. Cet événement se tiendra dans un contexte tendu en raison d'allégations sur l'existence de documents compromettants pour le républicain, qui seraient en possession des autorités russes.

Quelques données viendront ponctuer la journée. Sont attendus les chiffres de la production manufacturière en Grande-Bretagne, l'inflation au Brésil et les stocks de brut américain. Du côté suisse, le programme s'avérait famélique, aussi bien du côté macroéconomique que de celui des entreprises.

Vers 9h20, le Swiss Market Index (SMI) perdait 0,13% à 8438,23 points et le Swiss Leader Index (SLI) 0,16% à 1331,01 points. Le Swiss Performance Index (SPI) cédait pour sa part 0,15% à 9184,78 points. Parmi les trente valeurs vedette, 19 s'affichaient en recul et 10 en hausse. Sonova était stable.

ABB (+1,3%) profitait d'un commentaire favorable de Merrill Lynch pour prendre la tête du classement. La banque américaine a attribué une recommandation d'achat au conglomérat industriel. Les analystes tablent sur une amélioration de la demande dans les domaines des matières premières et du pétrole et gaz, ainsi qu'en Chine et aux Etats-Unis. Le groupe a par ailleurs décroché un commande de 100 mio USD pour la modernisation d'une centrale électrique outre-Atlantique.

Nestlé progressait de 0,5% après une hausse de la recommandation à "buy" par UBS. Le groupe agroalimentaire est incorrectement puni pour le fait que son objectif de croissance ambitieux n'a pas été atteint, affirment les analystes de la banque aux trois clés.

Les autres poids lourds ne pouvaient pas en dire autant. Novartis (-0,7%) semblait souffrir d'un abaissement de recommandation à "neutral" et de l'objectif de cours par Credit Suisse. Les spécialistes de la grande banque ont revu leur modèle du géant pharmaceutique afin d'y intégrer notamment les effets de change et les dernières données cliniques. Après un rabotage d'objectif de cours, Roche égarait également 0,7%.

La troisième pharma rhénane Actelion (-1,0%) se morfondait en bas du tableau SMI/SLI, au lendemain de nouvelles rumeurs sur un accord avec Johnson&Johnson qui ont fait grimper le cours de 1,6% mardi.

Les bancaires Credit Suisse (-0,4%) et UBS (-0,2%) faisaient grise mine.

Swatch (-0,6% à 328,30 CHF) ne profitait pas d'un relèvement de l'objectif de cours par HSBC à 330 CHF. L'établissement britannique attend pour le second semestre 2016 un chiffre d'affaires moins léger qu'au premier, mais prévient qu'il faudra encore du temps pour améliorer la rentabilité. Le concurrent Richemont (+0,1%) se maintenait à peine en zone bénéficiaire.

Sika (-0,1%) reprenait son souffle, au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires record, mais moindre qu'escompté, pour l'exercice 2016. Le chimiste du bâtiment a annoncé en matinée la reprise de l'autrichien Bitbau Dörr, spécialisé dans les systèmes d'étanchéité.

Galenica (-0,2%) a finalisé la reprise du grossiste en propharmacie Pharmapool pour 27,9 mio CHF.

Sur le marché élargi, Mobimo (inchangé) a vu sa recommandation améliorée par la Banque cantonale de Zurich (ZKB) à "pondérer au marché". GAM plongeait de 3,3% après avoir été relégué par RBC dans la classe "underperform". Evolva (-5,2%) faisait encore pire suite à une dégradation à "neutral" par Credit Suisse. - (awp)

 

 


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...