Bourse Zurich: toujours dans le vert, les craintes sur les taux US baissent

mardi, 13.09.2016

La Bourse suisse continue d'évoluer sur une note positive mardi en milieu de journée. Le SMI a ouvert dans le vert et s'est établi nettement en dessus des 8200 points sous lesquels il était partiellement tombé la veille.

A midi, le SMI montait de 0,31% à 8231,45 points, le SLI de 0,28% à 1250,27 points et le SPI de 0,37% à 8944,50 points.

La Bourse suisse continue d'évoluer sur une note positive mardi en milieu de journée. Le SMI a ouvert dans le vert et s'est établi nettement en dessus des 8200 points sous lesquels il était partiellement tombé la veille. L'indice vedette de SIX se meut toutefois dans une fourchette très étroite d'une vingtaine de points. Après deux séances faibles, l'ambiance s'est à nouveau améliorée, les marchés craignant moins une prochaine hausse de taux par la Réserve fédérale américaine (Fed).

Gouverneure de la Fed, Lael Brainard a jugé "moins impérieuse" la nécessité de durcir la politique monétaire. Elle contredisait ainsi des déclarations faites vendredi par un autre membre de la Fed, qui s'était prononcé contre le maintien longtemps encore de la politique monétaire accommodante. Ce mardi débute une semaine de silence de la part des membres de la Fed, qui se réunit les 20 et 21 septembre pour se prononcer sur les taux directeurs.

A midi, le SMI montait de 0,31% à 8231,45 points, le SLI de 0,28% à 1250,27 points et le SPI de 0,37% à 8944,50 points. Sur les trente blue chips, 21 montaient, huit reculaient et Geberit était inchangé.

LafargeHolcim (+1,6%) accentuait encore un peu ses gains initiaux et venait en tête des gagnants. La veille, le titre avait fait partie des plus gros perdants, en raison de craintes pour la conjoncture.

Les valeurs du luxe Richemont (+1,3%) et Swatch (+0,9%) profitaient des récentes données économiques chinoises et qui ont montré une image plus positive de la situation économique actuelle du principal débouché pour les montres helvétiques. Richemont publiera par ailleurs mercredi des informations sur la marche des affaires au cours des cinq premiers mois de l'exercice décalé en cours et tiendra son assemblée générale.

ABB (+0,9%) faisait aussi mieux que la moyenne. Cevian, un gros actionnaire suédois du groupe, a réclamé une séparation de la division Power Grids. ABB doit informer à ce sujet le 4 octobre prochain.

Lonza avançait de 0,4%. Le groupe bâlois a annoncé la finalisation de la reprise, annoncée en août, de l'américaine InterHealth Nutraceuticals. Roche et Novartis (chacun +0,5%) évoluaient plutôt bien après des séances de faiblesse.

Aux bancaires, Credit Suisse (+0,4%) et Julius Bär (+0,3%) restaient dans le vert mais perdaient en dynamique. UBS (-0,3%) était passé au rouge.

Le bon de participation Schindler (+0,3%) accumulait de modestes gains. Le fabricant d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques a acquis une participation majoritaire dans la société singapourienne XJ Elevator Private. Adecco (-1,0%) et les trois assureurs Swiss Life (-0,6%), Baloise (-0,5%) et Swiss Re (-0,5%) fermaient la marche.

Sur le marché élargi, Partners Group (+11%) cartonnait auprès des investisseurs après la publication de chiffres semestriels nettement supérieurs aux attentes. Les analystes ont livré des commentaires euphoriques.

En revanche, Vaudoise Assurances (-2,2%) a déçu avec sa performance industrielle. Les activités vie ont pesé sur le résultat. La Banque nationale suisse (-2,5%) affichait également une perte marquée. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...