Bourse Zurich: solide progression

lundi, 19.09.2016

La Bourse suisse gagne nettement du terrain lundi en milieu de journée, mais le SMI ne parvient pour l'instant pas à se maintenir en dessus des 8200 points qu'il avait repassés en matinée.

A 11h55, le SMI gagnait 0,79% à 8194,38 points, le SLI 0,84% à 1241,33 points et le SPI 0,75% à 8917,78 points.

La Bourse suisse gagne nettement du terrain lundi en milieu de journée, mais le SMI ne parvient pour l'instant pas à se maintenir en dessus des 8200 points qu'il avait repassés en matinée. Après les pertes des deux semaines précédentes, on assiste cependant à une reprise, soutenue notamment par le poids lourd Novartis, qui avait plombé l'indice vendredi. Les bancaires sont également en reprise.

Une fois encore, les banques centrales sont au centre de l'attention. La Banque du Japon et la Réserve fédérale américaine (Fed) siègent cette semaine et doivent rendre leurs décisions de politique monétaire. On ne s'attend pas à de grand changement, ni au Japon, ni aux Etats-Unis. Il est "passablement sûr" que la Fed ne relèvera pas son taux directeur, repoussant sa décision à décembre, ont estimé les experts de la Banque cantonale de Zurich. Peut-être que l'institut laissera percevoir s'il faut s'attendre à une hausse de taux cette année encore.

A 11h55, le SMI gagnait 0,79% à 8194,38 points, le SLI 0,84% à 1241,33 points et le SPI 0,75% à 8917,78 points. Les trente blue chips étaient dans le vert.

LafargeHolcim montait le plus fortement, de 2,1%. HSBC a relevé l'objectif de cours et a confirmé "buy". Dans la "SonntagsZeitung", le président du conseil d'administration Beat Hess a estimé que l'intégration des deux groupes fusionnés est largement achevée. On va se concentrer maintenant sur les activités par pays et déterminer où, le cas échéant, se retirer.

ABB (+0,7%) évoluait avec le marché. La presse dominicale a largement écrit sur la question de l'avenir de la division Power Grids. Le groupe dévoilera ses batteries le 4 octobre prochain lors de sa journée des investisseurs.

Avec des gains de 1,3% chacun, Galenica, Richemont et SGS faisaient mieux que la moyenne. Novartis prenait 1,0% et soutenait aussi l'indice après des informations positives sur un candidat pour le traitement de la sclérose en plaque et sur Entresto pour le traitement des maladies cardiaques. Roche gagnait 0,9%.

Credit Suisse (+0,9%) et UBS (+0,5%) se reprenaient après avoir souffert vendredi de l'information sur une énorme amende réclamée par la justice américaine à la Deutsche Bank pour régler l'affaire des subprime. La presse dominicale a spéculé sur des exigences similaires à l'égard des deux grandes banques suisses. JPMorgan a calculé que l'amende pour CS pourrait se monter à 3 mrd USD et celle pour UBS à 1 mrd USD, a rapporté la "NZZ am Sonntag".

Le bon de participation Schindler gagnait 0,6% après l'annonce d'une collaboration avec le groupe chinois de télécommunications Huawei. La nominative Schindler montait de 1,1% et fait son entrée ce jour dans l'indice des top50 SMIM, à la place de Dufry (+1,2%).

Syngenta (+0,1%) fermait la marche des valeurs vedettes, derrière Givaudan (+0,4%) et Nestlé (+0,5%).

Sur le marché élargi, Charles Vögele gagnait 2,1% soit l'équivalent de la prime offerte par l'italien OBS pour son rachat. Le groupe transalpin entend retirer le titre de la cote et faire disparaître le nom de l'enseigne de vêtements. Le conseil d'administration recommande d'accepter l'offre.

Georg Fischer prenait 2,5% après avoir annoncé une importante commande dans l'industrie automobile. Burckhardt Compression (+0,9%) a dévoilé une petite acquisition outre-Rhin. - (awp)


Le SMI ouvre en hausse avant la Fed

La Bourse suisse a ouvert en hausse lundi, rebondissant après le repli de vendredi. Les investisseurs retenaient leur souffle avant la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) pendant deux jours. Les impulsions d'Asie étaient limitées, Tokyo étant fermée en raison d'un jour férié. En Suisse, Charles Vögele focalisait l'attention avec l'OPA de l'italien OVS.

"Cette semaine tous les yeux seront bien évidemment rivés sur les réunions de la Réserve fédérale américaine (mardi et mercredi) et de la banque du Japon (BoJ)" mercredi, ont indiqué les analystes de Mirabaud Securities.

L'agenda macroéconomique était vide ce lundi.

A 09h38, le SMI progressait de 0,79% à 8194,59 points, le SLI s'adjugeait 0,81% à 1240,98 points et le SPI prenait 0,78% à 8919,99 points. L'ensemble des 30 valeurs vedettes s'affichait en hausse dans une fourchette de 0,8% à 1,7%.

Les cycliques prenaient la pole-position avec LafargeHolcim (+1,7%), Dufry (+1,4%), ainsi que les valeurs du luxe Richemont (+1,5%) et Swatch (+1,2%). Les analystes de HSBC ont relevé l'objectif de cours du cimentier d'un franc à 59 CHF et confirmé leur recommandation à l'achat.

Les valeurs bancaires étaient également recherchées, avec Credit Suisse (+1,1%) et UBS (+0,5%), ainsi que Julius Bär (+0,7%).

Novartis (+1,0%) s'affichait aussi en hausse. Le groupe pharmaceutique a fait état de résultats de phase III positifs avec le médicament en développement BAF312 dans le traitement d'une forme spécifique de la sclérose en plaque. Le géant rhénan a également publié des résultats sur Entresto, selon lesquels le médicament augmente la qualité de vie des personnes hospitalisées suite à une attaque cardiaque.

Les deux autres poids lourds Roche (+0,8%) et Nestlé (+0,5%) soutenaient le SMI.

Parmi les moins bonnes performance se trouvaient Syngenta (+0,2%), qui a pourtant trouvé un accord avec les autorités américaines dans une affaire de pesticides et va payer 1,2 mio USD pour solder le litige.

Schindler (+0,3%) ne profitait pas d'un accord de coopération avec Huawei.

Sur le marché élargi, l'offre publique d'achat (OPA) de Sempione Retail, dont la marque italienne OVS est l'un des principaux actionnaires, sur Charles Vögele (+2,4% à 6,40 CHF) retenait l'attention. Sempione propose 6,38 CHF par action, soit une prime de 2,1% par rapport au cours de clôture de vendredi. Le conseil d'administration de Charles Vögele conseille à ses actionnaires d'accepter l'offre.

Georg Fischer (+2,1%) a remporté un contrat de 77 mio EUR (84,2 mio CHF) pour la fourniture de pièces destinées à des véhicules hybrides.

Burckhardt Compression (+0,6%) a annoncé le rachat de l'allemand IKS, spécialisé dans les services aux compresseurs. - (awp)


 

Le SMI attendu en hausse avant la Fed

La Bourse suisse devrait ouvrir en hausse lundi, tentant un rebond après le repli de vendredi. Les investisseurs retiennent leur souffle avant la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) pendant deux jours. Les impulsions d'Asie étaient limitées, Tokyo étant fermée en raison d'un jour férié. En Suisse, Charles Vögele retenait l'attention, avec l'OPA lancée par Sempione Retail.

"Cette semaine tous les yeux seront bien évidemment rivés sur les réunions de la Réserve fédérale américaine (mardi et mercredi) et de la banque du Japon (BoJ)" mercredi, ont indiqué les analystes de Mirabaud Securities.

Selon eux, les indices européens devraient ouvrir en légère hausse dans le sillage de la stabilisation des indices américains vendredi soir et du rebond du prix du baril de pétrole.

L'agenda macroéconomique était vide ce lundi.

A 08h25, le SMI avant-Bourse progressait de 0,42% à 8164,55 points, selon les indications de la banque Julius Bär. L'ensemble des valeurs vedettes évoluait dans une hausse comprise entre 0,2% et 1,0%.

Novartis (+1,0%) s'affichait dans le haut du tableau. Le groupe pharmaceutique a fait état de résultats de phase III positifs avec le médicament en développement BAF312 dans le traitement d'une forme déterminée de la sclérose en plaque. Le géant rhénan a également publié des résultats sur Entresto, selon lesquels le médicament augmente la qualité de vie des personnes hospitalisées suite à une attaque cardiaque.

Les deux autres poids lourds Roche (+0,2%) et Nestlé (+0,3%) progressaient moins vite.

Les valeurs bancaires étaient également recherchées, avec Credit Suisse et UBS (+0,4% chacun), ainsi que Julius Bär (+0,2%).

Les cycliques suivaient le mouvement, à l'instar d'Adecco (+0,4%), Givaudan (+0,3%) et LafargeHolcim (+0,3%). Les analystes de HSBC ont relevé de 1 CHF l'objectif de cours du cimentier à 59 CHF et confirmé leur recommandation d'achat du titre.

Syngenta (+0,3%) a trouvé un accord avec les autorités américaines dans une affaire de pesticides et va payer 1,2 mio USD pour solder le litige.

Schindler (+1,1%) a conclu un accord de coopération avec Huawei.

Sur le marché élargi, l'offre publique d'achat (OPA) de Sempione Retail sur Charles Vögele (pas de cours avant-Bourse) retenait l'attention. Sempione propose 6,38 CHF par action, ce qui représe une prime de 2,1% par rapport au cours de clôture de vendredi. Le conseil d'administration de Charles Vögele conseille à ses actionnaires d'accepter l'offre.

Georg Fischer (+1,3%) a remporté un contrat de 77 mio EUR (84,2 mio CHF) pour la fourniture de pièces destinées à des véhicules hybrides.

Burckhardt Compression a annoncé le rachat de l'allemand IKS, spécialisé dans les services aux compresseurs. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...