Bourse de Zurich: peu d'entrain avant les fêtes

lundi, 23.12.2019

La Bourse suisse devrait ouvrir autour de l'équilibre lundi à l'avant-veille des fêtes de Noël et dans un marché déjà tourné vers la nouvelle année.

Vendredi, l'indice vedette de la place zurichoise avait inscrit de nouveaux records historiques. (Keystone)

L'actualité était au ralenti pour les investisseurs, hormis un accord de licence pour Roche et un 2e rapport d'enquête peu concluant sur les filatures de Credit Suisse.

Les principaux indices de la Bourse new-yorkaise ont de nouveau battu des records vendredi, les investisseurs se montrant rassurés par la persistance de l'optimisme commercial et des indicateurs jugés solides pour l'économie américaine.

"La tendance positive a aussi été alimentée par les déclarations de Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor américain, qui a évoqué une signature début janvier de l'accord commercial entre les États-Unis et la Chine", ont rappelé les analystes de Mirabaud Securities dans une note.

Selon la banque genevoise, "les indices européens devraient ouvrir en légère hausse ce matin dans le sillage des nouveaux records pour les principaux marchés américains et de l'annonce de Donald Trump que les États-Unis et la Chine signeraient très prochainement la Phase 1 de leur accord commercial".

A 08h14, le SMI avant-Bourse s'annonçait en petit recul de 0,06% à 10'672,87 points. Vendredi, l'indice vedette de la place zurichoise avait inscrit de nouveaux records historiques, en séance et en clôture, largement au-dessus des 10'600 points.

Dans un marché majoritairement orienté en baisse, seul Roche (+0,1%) prenait le contre-pied. Ce dernier a conclu un accord de licence avec le laboratoire américain Sarepta Therapeutics, accordant au groupe pharmaceutique bâlois les droits exclusifs, hors Etats-Unis, pour la commercialisation de la thérapie génique en développement SRP-9001 contre la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).

Sarepta Therapeutics recevra en avance un paiement en numéraire de 750 millions de dollars et 400 millions en actions, auxquels peuvent s'ajouter des paiements d'étapes, ainsi qu'une participation sur les ventes jusqu'à 1,7 milliard de dollars.

Les deux autres poids lourds Novartis et Nestlé (tous les deux -0,1%) évoluaient avec le marché.

L'autre information de la matinée concernait Credit Suisse (-0,2%). La banque a bien fait surveiller l'ancien directeur des ressources humaines Peter Goerke, selon les conclusions d'une deuxième enquête du cabinet d'avocats Homburger. L'établissement a assuré que Tidjane Thiam et Urs Rohner, respectivement directeur général et président du conseil d'administration, ne savaient rien de ces filatures.

Vendredi soir, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) avait annoncé avoir désigné un chargé d'audit indépendant auprès du groupe bancaire dans le cadre de l'affaire des filatures de plusieurs de ses dirigeants.

Les deux autres valeurs bancaires UBS (-0,1%) et Julius Bär (-0,1%) étaient aussi orientées en baisse.

Sur le marché élargi, DKSH (+1,0%) faisait figure d'exception avec une solide hausse. Le facilitateur de distribution a racheté le distributeur australien de produits chimiques spécialisés Axieo, renforçant son activité dans ce domaine en Asie-Pacifique. Les détails financiers de l'opération n'ont pas été divulgués.

Axieo dégage un chiffre d'affaires annuel de 130 millions de francs et bénéficie d'un rendement "solide", non spécifié.

Vontobel (-0,1%) ne semblait pas profiter dans l'immédiat d'un relèvement d'objectif de cours par Julius Bär de 66 à 75 francs. (awp)






 
 

AGEFI




...