Bourse Zurich: en hausse modérée, Richemont et Swatch à la peine

mardi, 22.11.2016

La Bourse suisse devrait entamer la séance de mardi sur une légère progression, brisant la tendance négative lancée vendredi.

A 8h25, le SMI avant-Bourse calculé par Julius Bär prenait 0,33% à 7878,26 points. - (Reuters)

La Bourse suisse devrait entamer la séance de mardi sur une légère progression, brisant la tendance négative lancée vendredi. La place zurichoise bénéficierait ainsi de la bonne ambiance qui règne à Wall Street, où les principaux indices ont terminé à des plus hauts historiques. Les valeurs du luxe Richemont et Swatch subissaient des mauvaises exportations horlogères.

Le nouveau gouvernement américain qui commence à prendre forme a provoqué un regain de confiance parmi les marchés, analyse Mirabaud Securities dans son commentaire matinal. La progression du prix du pétrole a également contribué à la hausse des cours à New York. Pour l'établissement genevois, les indices américains poursuivent leur "folle cavalcade" après l'élection présidentielle et le "choc Donald Trump".

Les nouvelles sont rares du côté des entreprises, ces dernières laissant aux données macroéconomiques le soin de fournir des impulsions. La confiance des consommateurs dans la zone euro et les statistiques de l'immobilier américain seront scrutées de près ce mardi. En Suisse, les exportations se sont repliées en octobre, plus particulièrement pour le secteur de l'horlogerie.

A 8h25, le SMI avant-Bourse calculé par Julius Bär prenait 0,33% à 7878,26 points.

Swatch (-1,5%) et Richemont (-1,4%) pâtissaient des chiffres toujours moroses des exportations horlogères. Elles ont chuté de 16,4% en valeur nominale et de 21,6% en termes réels. Il s'agit du 16e mois de recul consécutif pour cette industrie.

UBS et Credit Suisse prenaient 0,6%, tandis que Julius Bär s'adjugeait 0,4%. Lundi, les bancaires avaient accusé des baisses marquées.

Adecco caracolait en tête avec une progression de 0,7%. Le géant du travail intérimaire s'est vu attribuer lundi une recommandation d'achat par HSBC.

ABB et LafargeHolcim (+0,6% pour les deux) figuraient également parmi les principaux bénéficiaires de la tendance positive actuelle. L'agence de notation Moody's a placé tous les ratings du cimentier en révision en vue d'une éventuelle rétrogradation. Cette décision a été prise après la journée des investisseurs de vendredi dernier avec l'annonce d'une augmentation du pay-out ratio et d'un programme de rachat d'actions,

L'indice vedette était également soutenu par les poids lourds défensifs Novartis (+0,5%), Nestlé et Roche (+0,4% chacun). Le premier nommé avait passablement souffert la veille suite à l'annonce d'une acquisition aux Etats-Unis.

Zurich Insurance (+0,5% à 264,50 CHF) a vu son objectif de cours relevé par Deutsche Bank à 270 CHF, contre 260 précédemment. Malgré des prévisions de bénéfices à la baisse, l'assureur devrait dépasser supérieures au cycle conjoncturel.

Sur le marché élargi, Sulzer s'affaissait de 0,8%. Les courtiers expliquent cette baisse par la hausse continue du cours du pétrole. Les secteurs gazier et pétroliers constituent des marchés importants pour le groupe industriel.

Gurit et Aevis Victoria (pas de cours avant-Bourse) faisaient également l'objet d'une attention particulière. Le premier a renouvelé un contrat avec l'allemand Diehl Aircabin d'une valeur de 30 mio CHF sur trois ans alors que le second a publié ses chiffres sur neuf mois, ponctués par une hausse des ventes. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...