Bourse Zurich: de bonnes prédispositions

vendredi, 10.03.2017

La Bourse suisse devrait entamer la dernière séance de la semaine en surfant sur la tendance légèrement positive suivie depuis mercredi.

Les principaux indices américains ont clôturé sans tendance claire, dans l'attente des chiffres de l'emploi américain. En Suisse, plusieurs sociétés ont publié leurs chiffres et vont amener un peu de piment sur le marché élargi.

Les investisseurs ont déjà oublié les décisions de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) annoncées jeudi. Le statu quo était très largement anticipé et les investisseurs se tournent déjà vers la Réserve fédérale américaine (Fed). L'avis prédominant auprès des observateurs du marché va dans le sens d'un relèvement des taux directeurs par la Fed, la semaine prochaine.

Les statistiques de l'emploi américain pour le mois de février devraient y contribuer. Ces chiffres sont très attendus et devraient fournir des impulsions lors de leur publication, dans l'après-midi.

A 08h20, le préSMI calculé par Julius Bär prenait 0,27% à 8663,12 points. Les nouvelles concernant les valeurs vedette n'étaient pas légion.

UBS s'adjugeait 0,4%. La grande banque a ajusté ses bénéfice net et avant impôts suite à la constitution de provisions supplémentaires dans l'affaire des titres adossés à des créances hypothécaires résidentielles (RMBS) aux Etats-Unis. Credit Suisse progressait également de 0,4%.

Plusieurs titres pourraient être influencés par des recommandations et commentaires d'analystes. C'est le cas de Zurich Insurance (+0,3%), dont RBC a relevé l'objectif de cours dans le cadre d'une étude sectorielle. La note "Sector Perform" reste de mise, et les experts de RBC disent préférer les titres des concurrents Allianz et Axa à celui de l'assureur zurichois.

L'action au porteur Sika (+0,3%) a vu son objectif de cours relevé massivement par Bernstein, à 6'550 CHF, contre 5'714 précédemment, soit 15% au-dessus du cours de clôture de la veille. La recommandation "outperform" est cependant reconduite. Se basant sur un scénario optimiste, le gérant d'actifs américain prédit même un possible envol du titre jusqu'à 10'000 CHF.

Sur le marché élargi, une ribambelle d'entreprises ont levé le voile sur leur performance en 2016 ou leurs prévisions pour 2017. C'est le cas du constructeur de machines-outils Starrag, de l'intermédiaire financier CFT, du prestataire de téléphonie Mobilezone ou encore du spécialiste du forgeage de métaux à froid SFS.

La veille dans la soirée, les deux instituts financiers genevois Edmond de Rothschild et Banque Profil de Gestion ont publié leur rapport d'activité. Aucun de ces titres ne fait l'objet d'une cotation avant-Bourse. (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...