Bourse Zurich: attendu en baisse après les minutes de la Fed

jeudi, 13.10.2016

La Bourse suisse devrait continuer de céder du terrain jeudi en phase d'ouverture, confirmant la tendance baissière entamée mardi.

A 8h20, le SMI avant-Bourse calculé par Julius Bär perdait 0,26% à 8047,42 points. La plupart des valeurs vedettes évoluaient entre -0,2% et -0,3%.

La Bourse suisse devrait continuer de céder du terrain jeudi en phase d'ouverture, confirmant la tendance baissière entamée mardi. Les indices de Wall Street ont terminé en ordre dispersé après la publication des minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed). La séance devrait à nouveau se caractériser par son manque d'impulsions.

Pour Mirabaud Securities, les minutes de la Fed se sont révélées "fades et sans saveur". Pour l'établissement genevois, "70% des investisseurs attendent toujours une hausse des taux d'intérêt américains".

Publiées dans la nuit, les exportations chinoises ont reculé de 10% en septembre sur un an et les importations de 1,9%. Les places asiatiques ont mal réagi à ces statistiques.

Différentes données seront publiées aux Etats-Unis dans l'après-midi ou en soirée, à savoir les prix à l'importation pour septembre, les demandes hebdomadaires d'allocation chômage, les stocks de pétrole pour la semaine et les chiffres de l'exécution budgétaire. Il faudra ajouter à cela les chiffres définitifs de l'inflation allemande pour le mois de septembre. En Suisse, l'agenda est désespérément vide.

A 8h20, le SMI avant-Bourse calculé par Julius Bär perdait 0,26% à 8047,42 points. La plupart des valeurs vedettes évoluaient entre -0,2% et -0,3%.

Particulièrement à la peine mercredi, les poids lourds pharma Novartis (-0,3%) et Roche (-0,2%) étaient au diapason du marché. Jefferies a réduit l'objectif de cours des deux géants rhénans, dans le cadre d'un examen sectoriel. La recommandation d'achat est confirmée. Le troisième poids lourd Nestlé se repliait de 0,2%.

Swatch (-0,6%) accusait les pertes les plus fortes, après la macro chinoise. Le concurrent Richemont perdait 0,3%. SGS (-0,5%) peinait toujours après une réduction d'objectif de cours par la Banque Royale du Canada.

Swisscom (-0,2% à 447,50 CHF) devait également composer avec un commentaire négatif. Barclays a ramené son objectif de cours à 450 de 485 CHF. Pour sa part, Credit Suisse a relevé l'objectif du chimiste Clariant (-0,3%).

Du côté des financières, UBS, Credit Suisse (-0,4% chacune) et Julius Bär (-0,3%) n'arrivaient pas à sortir la tête de l'eau. Les assureurs Swiss Re, Swiss Life, Zurich (tous -0,2%) s'en sortaient à peine mieux. Bâloise (-0,3%) a annoncé dans la matinée le départ du directeur financier (CFO) German Egloff et son responsable des investissements (CIO) Martin Wenk.

Sur le marché élargi, le chinois HNA réclame l'annulation des actions restantes de Gategroup (pas d'indication) ainsi que la décotation des titres du spécialiste des services à bord auprès de SIX. Rieter va recevoir un dédommagement de quelque 230'000 CNY (34'000 CHF environ) suite à une affaire de violation de brevets en Chine. Flughafen Zürich a publié la veille au soir ses statistiques de passagers pour le mois de septembre, en hausse sur un an. - (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...