Bourse Zurich: peu de changements attendus en ouverture

mercredi, 30.11.2016

La Bourse suisse devrait à nouveau être sur la retenue mercredi et peu de changements sont attendus à l'ouverture.

A 8h25, le SMI avant-Bourse calculé par Julius Bär reculait de 0,17% à 7809,19 points. Presque toutes les actions négociées en avant-Bourse perdaient du terrain. - (Reuters)

La Bourse suisse devrait à nouveau être sur la retenue mercredi et peu de changements sont attendus à l'ouverture. Etant donné que l'Opep se réunit ce jour, les investisseurs auront les yeux tournés vers Vienne où ils discuteront d'une réduction de la production de pétrole. De plus, avant les chiffres de l'emploi américain de novembre vendredi et le référendum constitutionnel en Italie dimanche, ils demeurent sur la réserve.

La nervosité règne sur le marché du pétrole où l'organisation cherche à élever les prix en freinant la production. L'Iran s'oppose à une réduction, alors que les déclarations du ministre irakien du pétrole Jabar al-Luaibi vont dans le sens contraire. Dans l'après-midi paraîtront les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé en novembre aux Etats-Unis.

A 8h25, le SMI avant-Bourse calculé par Julius Bär reculait de 0,17% à 7809,19 points. Presque toutes les actions négociées en avant-Bourse perdaient du terrain.

Ceci était aussi le cas d'Actelion (-0,1%). Après avoir grimpé jusqu'à 190 CHF les jours précédents sur des rumeurs d'éventuelle reprise par le groupe américain Johnson & Johnson, un article du "Financial Times" paru lundi soir avait fait état de le création d'une coentreprise. Cette nouvelle avait provoqué la baisse du titre mardi à la Bourse suisse, jusqu'à un rebondissement en fin de journée où le titre avait terminé à 209 CHF.

Les poids lourds pharma Novartis et Roche perdaient chacun 0,1%. Dans une étude sectorielle, Deutsche Bank a ramené les objectifs de cours des deux groupes, mais a confirmé le rating "hold" pour le premier et "buy" pour le second.

L'année 2016 a été marquée pour Novartis par un développement inférieur à la moyenne du blockbuster Entresto et une absence de retour à l'équilibre de la division ophtalmologique Alcon, selon l'étude. Le groupe est toutefois bien positionné, sur un large spectre. Pour Roche, l'analyste reste confiant dans le portefeuille de produits.

Nestlé et UBS lâchaient aussi 0,1%, alors que Credit Suisse et d'autres cycliques telles qu'ABB et Richemont (-0,2% les deux) perdaient encore plus de terrain. Pour Aryzta (-0,2%), des prises de bénéfice pourraient avoir lieu après la récente hausse de cours. Le groupe de boulangerie a publié de faibles chiffres lundi, mais la direction s'est montrée confiante dans l'avenir.

Sur le marché élargi, le groupe technologique Oerlikon (-0,1%) s'est emparé de l'allemand Citim, qui a dégagé en 2015 un chiffre d'affaires de 12 mio CHF. Avec cette acquisition, l'entreprise schwytzoise renforce sa position dans le secteur des revêtements de surface et des matériaux de fabrication additive.

Oerlikon a également annoncé le départ avec effet immédiat de son administrateur Hans Ziegler, qui quittera également son siège au conseil d'administration de Schmolz+Bickenbach. Les deux groupes indiquent comme motif du départ de M. Ziegler "des enquêtes en cours concernant sa personne".

Les actionnaires de Hochdorf (pas de cours avant-Bourse) ont accepté les dispositions préalables à la prise de contrôle du groupe Pharmalys. Swiss Prime Site (SPS) a conclu un bail longue durée avec Zühlke, qui devient ainsi le locataire principal de l'ancien centre d'impression de la NZZ à Schlieren. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...