Bourse Zurich: légère reprise, les pharma en timide hausse

mercredi, 23.11.2016

La Bourse suisse commençait la journée de mercredi en légère hausse, après avoir fortement reculé la veille.

A 09h30, le SMI gagnait 0,25% à 7761,02 points, le SLI prenait 0,12% à 1232,69 points et le SPI gagnait 0,26% à 8513,46 points. - (Reuters)

La Bourse suisse commençait la journée de mercredi en légère hausse, après avoir fortement reculé la veille. Cette progression modérée est à mettre sur le compte notamment d'une reprise des poids lourds pharma Novartis et Roche, qui ont cédé passablement de terrain la veille, sur d'autres places boursières européennes également, et à l'inverse de la tendance. Mardi soir, les indices américains ont affiché de nouveaux records historiques.

Une bonne ambiance règne parmi les investisseurs américains, qui continuent à espérer une reprise de la conjoncture par le biais de baisses d'impôts et des investissements dans les infrastructures promis par le futur président américain Donald Trump. En cours de journée, d'autres données conjoncturelles américaines sont à l'agenda et devraient générer des impulsions, soit le moral des consommateurs, les entrées de commandes et le marché immobilier.

En Suisse, le marché est calme, les rares nouvelles proviennent de quelques entreprises du marché élargi.

A 09h30, le SMI gagnait 0,25% à 7761,02 points, le SLI prenait 0,12% à 1232,69 points et le SPI gagnait 0,26% à 8513,46 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, 22 étaient en hausse, sept en baisse et Swiss Re était inchangé.

Parmi les poids lourds pharma, Novartis (+0,7%) regagnait plus de terrain que son concurrent Roche (+0,1%). Mardi, les titres avaient perdu un bon 3%. Actelion (+1,1%) progressait plus nettement. L'indice phare était de plus soutenu par son troisième colosse Nestlé (+0,5%).

Plusieurs cycliques montaient à nouveau, parmi lesquelles Kühne+Nagel (+1,2%) et Adecco (+1,0%). Les analystes de HSBC ont pris le titre du spécialiste en placement de personnel sur leur liste "Europe Super Ten". Schindler (+0,6%) et SGS (+0,5%) étaient également plus fermes.

En revanche, les titres horlogers Richemont (-0,4%) et Swatch (-0,5%) figuraient à nouveau parmi les perdants. Les titres avaient déjà perdu nettement du terrain mardi après la publication d'exportations horlogères décevantes pour octobre.

Aux bancaires, Julius Bär (+0,3%) gagnait du terrain après avoir reçu de Citigroup une confirmation de la recommandation d'achat du titre et un relèvement de l'objectif de cours. Les grandes banques UBS (-0,6%) et Credit Suisse (-0,8%) lâchaient à l'inverse du lest. Dans un article paru mardi dans le "Wall Street Journal", la vente partielle prévue de l'unité suisse du CS par le biais d'une IPO a été fortement critiquée comme la "vente des bijoux de famille".

Sur le marché élargi Swissquote (-9,6%) buvait la tasse. La banque en ligne Swissquote a sérieusement raboté ses ambitions pour l'exercice en cours, en raison de l'inappétence de ses clients pour le négoce. Quelques changements ont eu lieu à l'indice Stoxx Europe 600. A partir du 19 décembre, l'action de Cembra Money Bank (+0,9%) figurera désormais à l'indice, alors que le titre Gam (-1,0%) en sortira.

Le groupe Comet (action +2,2%) avait le vent en poupe à l'occasion de sa journée des investisseurs. Plus tôt dans la matinée, le spécialiste fribourgeois des rayons X et radiofréquences a confirmé ses objectifs pour l'exercice en cours et table sur un résultat dans le haut de la fourchette de ses prévisions. Le fabricant d'implants dentaires Straumann (+0,1%) a annoncé la conclusion d'un partenariat avec Maxon Motor portant sur la production de composants en Allemagne.

Coté depuis mi-novembre à la Bourse suisse, KTM Industries (+1,6%) a racheté des parts sur son emprunt en cours et arrivant à échéance en 2018. L'objectif est "d'optimiser la structure de capital" et d'économiser les frais d'intérêt. - (awp)

 

 


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...