Bourse Zurich: en quête de rédemption avant la fin de l'année

vendredi, 28.12.2018

La Bourse suisse cherche vendredi à panser ses plaies pour la dernière séance de 2018, après le plongeon de la veille.

Jeudi, l'indice phare de la Bourse suisse a sombré à la clôture à 8195,64 points - avec un plancher en cours de séance à 8138,56 points - au plus bas depuis début 2017.

La Bourse suisse cherchait vendredi à panser ses plaies pour la dernière séance de 2018, après le plongeon de la veille. Le Swiss Market Index (SMI) a clôturé jeudi au plus bas de l'année sur un repli de 2,63%. A Wall Street, les principaux indices ont connu une envolée pour la deuxième journée d'affilée. Les marchés restaient sous l'emprise d'importantes incertitudes.

La forte poussée de la place new-yorkaise est à interpréter comme un "nouveau mouvement schizophrénique" que seuls les marchés américains peuvent connaître, affirme Mirabaud Securities. Le courtier genevois explique cette hausse par un programme de rachat d'actions annoncé par des fonds de pension américains.
Les Bourses européennes devraient connaître une ouverture favorable, dans le sillage de Wall Street.

Le "shutdown" n'a pas pu être levé jeudi aux Etats-Unis, les négociations entre élus démocrates et républicains ayant une nouvelle fois échoué. La paralysie partielle des administrations fédérales, qui va se prolonger jusqu'à la semaine prochaine, continue d'assombrir l'humeur des investisseurs.

Toutefois, à en croire Mirabaud Securities, la nouvelle année devrait faire souffler un vent d'optimisme sur les marchés financiers. Les spécialistes du courtier genevois ont établi un "calendrier de l'espoir", soit une liste de tous les événements positifs attendus en janvier 2019.

Ils anticipent la fin rapide du "shutdown", l'approbation du Brexit par le Parlement britannique ou encore une détente dans le bras de fer budgétaire entre l'Italie et l'Union européenne.

Au niveau macroéconomique, les chiffres de l'inflation en Allemagne pour décembre ainsi que la balance commerciale aux Etats-Unis pour novembre retiendront l'attention.
A 08h20, le pré-SMI compilé par Julius Bär gonflait de 0,87% à 8267,11 points. Toutes les valeurs vedettes étaient dans le vert. Jeudi, l'indice phare de la Bourse suisse a sombré à la clôture à 8195,64 points - avec un plancher en cours de séance à 8138,56 points - au plus bas depuis début 2017.

Les nouvelles d'entreprises étaient très rares vendredi, pour la dernière séance de négoce de l'année à Zurich.

L'assureur Bâloise (+1,0%) a renforcé son portefeuille immobilier en investissant 86,5 millions de francs dans Infracore. Le groupe rhénan détient ainsi 20% de la filiale d'Aevis Victoria, spécialisée dans l'immobilier du secteur de la santé.

Les poids lourds Roche (+0,8%) et Nestlé (+0,7%) évoluaient à un niveau inférieur du marché après avoir sombré de plus de 3% la veille. Le troisième larron Novartis prenait 0,9%.
Credit Suisse (+1,1%) s'éloignait de la barre symbolique de 10 francs dangereusement approchée jeudi. Les autres bancaires UBS et Julius Bär s'étoffaient respectivement de 1,2% et de 0,8%.
ABB et Adecco (+1,2% tous deux) figuraient également parmi les principaux gagnants.(awp)






 
 

AGEFI



...