Le SMI ouvre en baisse, Actelion et Aryzta dans le collimateur

lundi, 28.11.2016

La Bourse suisse a ouvert en baisse lundi, ne parvenant pas à enchaîner sur les gains de vendredi.

A 09h31, le SMI baissait de 0,53% à 7839,71 point, le SLI abandonnait 0,61% à 1241,88 points et le SPI perdait 0,49% à 8586,02 points. Sur les 30 valeurs vedettes, seules trois s'affichaient en hausse.

La Bourse suisse a ouvert en baisse lundi, ne parvenant pas à enchaîner sur les gains de vendredi. Les tendances des places mondiales étaient mitigées. Alors que Wall Street a battu des records vendredi, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a mis fin lundi à une série inédite de sept séances positives. En Suisse, Actelion et Aryzta retenaient l'attention.

La semaine sera placée sous le signe des statistiques macroéconomiques et de la politique, à défaut de nouvelles importantes d'entreprises, avec notamment vendredi les données sur l'emploi aux Etats-Unis et dimanche le référendum constitutionnel en Italie, ont rappelé les analystes de Mirabaud Securities.

Ce lundi, les intervenants surveilleront les ventes au détail en Allemagne et la croissance des prêts dans la zone euro.

A 09h31, le SMI baissait de 0,53% à 7839,71 point, le SLI abandonnait 0,61% à 1241,88 points et le SPI perdait 0,49% à 8586,02 points. Sur les 30 valeurs vedettes, seules trois s'affichaient en hausse.

Actelion (+2,9%) s'inscrivait dans le haut du tableau, après avoir bondi vendredi à la clôture de 16,8%. Le laboratoire bâlois a confirmé en fin de semaine dernière une prise de contact par l'américain Johnson & Johnson en vue d'une éventuelle transaction.

Les deux autres gagnants de la séance étaient Lonza et Sonova (tous les deux +0,1%).

A l'opposée, Aryzta (-1,7%) affichait l'une des plus mauvaises performances, après avoir dévoilé des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, notamment au niveau de la croissance organique.

Seuls Syngenta (-1,9%), en passe d'être racheté par le conglomérat chinois ChemChina, et Credit Suisse (-1,8%) faisaient pire.

Les autres valeurs vedettes faisaient grise mine, notamment les cycliques ABB (-0,9%), Adecco (-0,8%) et LafargeHolcim (-1,2%), mais aussi les poids lourds Novartis (-0,1%), Roche (-0,2%) et Nestlé (-0,4%).

Galenica (-1,6%) a reçu le feu vert de l'Agence américaine des médicaments (FDA) pour un ajustement d'indication concernant le médicament Veltassa.

Les deux valeurs du luxe Richemont (-0,9%) et Swatch (-0,8%) ne parvenaient pas à profiter d'un relèvement d'objectif de cours par Bernstein.

Sur le marché élargi, Sulzer (-1,3%) a dévoilé son intention de racheter le français Ensival Moret pour 85 mio CHF.

Les valeurs énergétiques comme BKW (+1,6%) et Alpiq (+3,9%), bénéficiaient du rejet de l'initiative des Verts pour une sortie du nucléaire d'ici 2029. - (awp)

 

 


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...