Bourse Zurich: le SMI ouvre en baisse, pénalisé par Novartis

lundi, 21.11.2016

La Bourse suisse a ouvert en baisse lundi, à contre courant des autres places européennes.

A 09h28, le SMI baissait de 0,58% à 7858,93 points, tandis que le SLI lâchait 0,29% à 1244,63 points et le SPI abandonnait 0,50% à 8605,19 points. - (Reuters)

La Bourse suisse a ouvert en baisse lundi, à contre courant des autres places européennes. Après la progression des places mondiales suite à l'élection de Donald Trump à la présidence américaine, l'ambiance était aux prises de bénéfices. En Suisse, la séance était pauvre en nouvelles.

"L'effet Trump, qui a porté les Bourses mondiales notamment la semaine dernière, commence à se dissiper et les marges sont limitées pour de nouvelles progressions des cours", ont estimé les analystes de Raiffeisen.

Quelques maigres données macroéconomiques sont attendues en cours de séance. Le Japon a enregistré un excédent commercial en forte hausse en octobre, mais avec un net recul des importations et des exportations.

A 09h28, le SMI baissait de 0,58% à 7858,93 points, tandis que le SLI lâchait 0,29% à 1244,63 points et le SPI abandonnait 0,50% à 8605,19 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 17 baissaient, une (Dufry) était stable et 12 progressaient.

Novartis (-1,8%) inversait la tendance avant-Bourse et s'inscrivait nettement en baisse, pénalisant l'ensemble du SMI. Le laboratoire bâlois prévoit de mettre jusqu'à 665 mio USD sur la table pour acquérir l'américain Selexys Pharmaceuticals. La décision fait suite aux résultats obtenus en étude clinique de phase II avec le traitement expérimental Selg1, démontrant un réduction des douleurs vaso-occlusives chez les patients atteints de drépanocytose.

Les deux autres poids lourds Roche (-1,0%) et Nestlé (-0,3%) poussaient également l'indice vedette vers le bas.

Credit Suisse (-0,1%) a officiellement lancé sa filiale helvétique, une annonce largement anticipée et sans grand impact sur le cours. Les titres UBS (-0,5%) et Julius Bär (-0,2%) affichaient la même morosité automnale. Bernstein a pourtant relevé les objectifs de cours pour UBS et Credit Suisse.

Adecco (+1,3%) s'affichait par contre dans le haut du classement, profitant d'une révision à la hausse de l'objectif de cours et de la recommandation par HSBC.

LafargeHolcim (+0,7%) bénéficiait également d'une amélioration de l'objectif de cours par Société Générale. Vendredi, le spécialiste des matériaux de construction a revu à la baisse ses objectifs en termes de performance opérationnelle et de trésorerie, pour prendre en compte le "nouveau périmètre" du groupe et les effets de change, lors de la journée des investisseurs.

Sur le marché élargi, Leclanché (1,4%) a conclu un accord mondial avec le chinois Narada Power pour la production conjointe de batteries. Celui-ci fera son entrée au capital de l'entreprise yverdonnoise.

Orascom Development Holding (-4,7%) a annoncé l'obtention par sa filiale omanaise Muriya d'un permis pour le développement d'un quartier d'affaires à Mascate.

Gategroup (pas de cours) a vu repoussée la finalisation de son rachat par le chinois HNA. - (awp)

 

 


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...