Bourse Zurich: ouverture sans tendance claire

mercredi, 01.07.2020

La Bourse de Zurich n'arrivait pas à se décider sur la direction à prendre mercredi dans les premiers échanges.

A 9h15, le SMI cédait 0,05% à 10'041,85 points, le SLI prenait 0,09% à 1508,1 points et le SPI 0,01% à 12'437,67 points.(Keystone)

Après une ouverture en repli, le SMI est arrivé à grignoter quelques points avant de les céder. Wall Street, dopée notamment par les propos encourageants du président de la Banque centrale américaine (Fed), a terminé le premier semestre sur un gain.

Jerome Powell a indiqué mardi aux législateurs que l'économie américaine a redémarré plus tôt que prévu mais elle a encore besoin du soutien de l'Etat pour accélérer sa reprise face à une pandémie qui n'en finit plus.

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a, pour sa part, annoncé que l'administration Trump allait prochainement entamer des discussions avec les démocrates en vue de l'adoption d'un nouveau plan d'aide à l'économie.

Tokyo a connu mercredi une fin de séance dans le rouge. Douchée par la crise économique provoquée par la pandémie mondiale de coronavirus, la confiance des grandes entreprises japonaises s'est effondrée au point de tomber à ses plus bas niveaux depuis 2009.

Au niveau macroéconomique, l'activité manufacturière en Chine s'est inscrite en juin à son plus haut niveau depuis plus de six mois, signe du redémarrage de l'activité dans le pays, selon un indice indépendant.

A 9h15, le SMI cédait 0,05% à 10'041,85 points, le SLI prenait 0,09% à 1508,1 points et le SPI 0,01% à 12'437,67 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, 14 avançaient et 16 reculaient.
Clariant (+7,1%) menait la danse. La cession de la division des Mélanges-maîtres (Masterbatches) du bâlois à l'américain Polyone est désormais sous toit. Se montant à 1,56 milliard de dollars (1,46 milliard de francs), l'opération se soldera par le versement le 8 juillet prochain d'un dividende extraordinaire de 3 francs par action.

Loin derrière Partners Group (+1,2%) et Zurich Insurance (+0,9%) occupaient respectivement la deuxième et troisième place.

Le poids lourd Roche (+0,4%) soutenait l'indice vedette tandis que Nestlé (-0,3%) et Novartis (-0,5%) avaient la tête sous l'eau.

Les bancaires UBS (+0,5%) et Credit Suisse (+0,3%) avaient la faveur des investisseurs tout comme Julius Bär(+0,8%).

Logitech (-1,2%), Swisscom (-0,8%) et Richemont (-0,7%) occupaient la queue du peloton.
Au niveau du marché élargi, Barry Callebaut (-0,1%) a finalisé le rachat de l'australien GKC Foods. L'intégration commencera dès maintenant, selon le groupe zurichois.

Metall Zug (+0,7%) a, via sa filiale Schleuniger, signé un accord de rachat de l'entreprise Cirris Systems, basée dans l'Etat de l'Utah aux Etats-Unis. Spécialisé dans les tests, l'américain a enregistré en 2019 un chiffre d'affaires de 13,5 millions de dollars avec ses 75 collaborateurs.(AWP)






 
 

AGEFI



...