Bourse Zurich: le SMI se reprend après la débâcle de la veille

vendredi, 16.10.2020

La Bourse de Zurich entamait la séance de vendredi sur une hausse, après les pertes importantes subies la veille.

Parmi les 30 valeurs vedettes, uniquement Temenos n'arrivait pas à avancer.

A 9h05, le SMI prenait 0,54% à 10'123,22 points, le SLI 0,6% à 1556,51 points et le SPI 0,39% à 12'638,88 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, uniquement Temenos n'arrivait pas à avancer.

Le développeur de logiciels bancaires (-3,9%) a vu au 3e trimestre son chiffre d'affaires se replier tandis que sa rentabilité opérationnelle s'est améliorée, mais les résultats sont en deçà des attentes des analystes. Le genevois a également revu à la baisse une partie de ses objectifs annuels.

Le groupe de luxe Richemont (+1,6%) occupait provisoirement le haut du podium après avoir annoncé la reprise de son programme de fidélisation pour les actionnaires. Son concurrent Swatch (+1,3%), en 3e position, reprenait également des couleurs, derrière Lonza (+1,5%).
Les poids lourds Roche (+0,1%), Nestlé (+0,8%) et Novartis (+0,5%) soutenaient l'indice principal à des vitesses différents.

L'Institut suisse des produits thérapeutiques (Swissmedic) a autorisé l'association du médicament Tecentriq (atézolizumab) de Roche avec le Cotellic (cobimetinib) et le Zelboraf (vémurafénib) dans le traitement des patients atteints d'un mélanome avancé avec une mutation dite "Braf V600E".

Les bancaires Julius (+1,0%), UBS (+0,7%) et Credit Suisse (+0,6%) profitaient également de la reprise généralisée.

Au niveau du marché élargi, Conzzeta (+2%)a bouclé les neuf premiers mois de 2020 sur un chiffre d'affaires en net repli, mais supérieur aux attentes les plus optimistes de la communauté financière. Dans la foulée, le conglomérat diversifié zurichois confirme ses ambitions annuelles.
VAT (-2,7%) ne profitait de la publication de ses résultats. Le groupe a poursuivi sur la route de la croissance au troisième trimestre, affichant des ventes en hausse de plus d'un tiers sur un an à 185,9 millions de francs.

Tout en misant sur la prudence face à la pandémie de Covid-19, l'éventuelle reprise des négociations pour un plan de relance aux Etats-Unis semblait quelque peu animer les marchés.Wall Street a pour sa part terminé jeudi sur un repli tout en réduisant ses pertes à la fin du négoce, les investisseurs ne croyant pas à un confinement total en Europe malgré la recrudescence des cas de coronavirus sur le Vieux continent.Donald Trump s'est dit jeudi prêt à faire un geste pour débloquer, avant l'élection présidentielle du 3 novembre, les négociations sur un nouveau plan de soutien à l'économie américaine, dans un contexte de pandémie de coronavirus.Le président américain a en effet fait valoir qu'il pourrait proposer une enveloppe de plus de 1'800 milliards de dollars contre 2200 proposés actuellement par les démocrates.

Au niveau macroéconomique, quelques chiffres américains à savoir le commerce de détail, la production industrielle et la confiance des consommateurs pour septembre animeront la séance de l'après-midi.(AWP)






 
 

AGEFI



...