Tokyo termine en légère baisse

mercredi, 25.12.2019

La Bourse de Tokyo a terminé en légère baisse faute d'investisseurs étrangers en raison des fêtes.

L'indice vedette Nikkei a cédé 0,2% à la clôture. (Keystone)

Après avoir gravité autour de l'équilibre en début de semaine, la Bourse de Tokyo a fini mercredi en légère baisse, sans énergie faute d'investisseurs étrangers, absents en raison des fêtes de Noël.

L'indice vedette Nikkei a cédé 0,2% à 23.782,87 points à la clôture, tandis que l'indice élargi Topix a abandonné 0,39% à 1.721,42 points.

Le marché tokyoïte était voué à "osciller à la marge" et à privilégier l'attentisme durant cette séance, où la plupart des autres grandes Bourses mondiales sont fermées, a commenté dans une note Toshiyuki Kanayama, analyste chez Monex.

Du côté des valeurs

NISSAN DÉRAPE, DÉMISSION DE SON NUMÉRO TROIS: le constructeur automobile Nissan a lourdement chuté (-3,13% à 633,1 points) après l'annonce de la démission surprise de son vice-directeur opérationnel Jun Seki, confirmé mercredi par le groupe. Son départ a relancé les inquiétudes sur le futur cap de Nissan et sur la stabilité de sa gouvernance, alors que M. Seki avait la charge cruciale de conduire le plan de redressement du groupe. Il a confié à des médias son intention d'occuper prochainement de hautes fonctions chez le fabricant nippon de moteurs électriques Nidec (+0,33% à 15.155 yens).

DÉPARTS ÉGALEMENT CHEZ JAPAN POST? Les têtes du groupe postal japonais Japan Post, ébranlé depuis des mois par un scandale de contrats d'assurance conclus auprès de particuliers dans des conditions inappropriées, s'apprêteraient à tomber: les présidents de Japan Post Holdings (-0,73% à 1.013 yens) et Japan Post Insurance (-1,14% à 1.821 yens) devraient annoncer leur démission lors d'une conférence de presse vendredi, selon un média TV japonais. Dans une brève déclaration, Japan Post a toutefois indiqué que rien n'était annoncé à l'heure actuelle.

JAPAN DISPLAY PLOMBÉ LUI AUSSI PAR UN SCANDALE: le titre du fabricant d'écrans de smartphone Japan Display (JDI) a sombré de 7,5% à 74 yens. Le groupe a annoncé mardi soir la création d'un comité d'experts externes pour enquêter sur de potentielles irrégularités dans ses rapports financiers par le passé. JDI avait déjà révélé début décembre qu'un de ses anciens salariés avait avoué avoir falsifié les comptes du groupe sur ordre de sa hiérarchie. Peu de temps après, les médias nippons avaient annoncé la mort de cet ex-employé, évoquant un "suicide apparent".

Du côté des devises

La monnaie japonaise était quasi stable par rapport au dollar, à raison d'un dollar pour 109,36 yens après la clôture de la Bourse de Tokyo, contre 109,4 yens la veille à la même heure.

L'euro a un peu baissé face au yen: vers 06H45 GMT, un euro valait 121,16 yens contre 121,28 yens la veille après la fermeture de la Bourse de Tokyo, point de référence pour les investisseurs nippons.

La monnaie européenne faiblissait aussi légèrement face au dollar, à raison d'un euro pour 1,1083 dollar contre 1,1086 dollar mardi à 19H00 GMT.

Le marché pétrolier était quant à lui fermé mercredi en raison des fêtes de Noël, et rouvrira jeudi. (awp)






 
 

AGEFI




...