La Chine abaisse le cours-pivot du yuan

lundi, 09.01.2017

La banque centrale chinoise (PBOC) a fixé à 6,9262 yuans pour un dollar le cours-pivot autour duquel le renminbi (autre nom du yuan) est autorisé à fluctuer face au billet vert.

Le régime communiste continue de contrôler étroitement les mouvements financiers et la PBOC peut régler à sa guise ce cours-pivot qui encadre les fluctuations de la monnaie dans une marge de plus ou moins 2% de part et d'autre de ce taux. - (Reuters)

La Chine a abaissé lundi de quasiment 0,9% le taux de référence du yuan face au dollar, prenant le contrepied du très fort relèvement adopté vendredi, et accompagnant finalement la dépréciation persistante de sa monnaie sous forte pression des marchés.

La banque centrale chinoise (PBOC) a fixé à 6,9262 yuans pour un dollar le cours-pivot autour duquel le renminbi (autre nom du yuan) est autorisé à fluctuer face au billet vert.

Cela représente une baisse de 0,87% de ce cours-pivot par rapport à vendredi, soit le plus fort abaissement journalier décidé par l'institution depuis juin.

De quoi donner aux marchés une impression de montagnes russes: la PBOC avait relevé ce même taux-pivot de 0,92% vendredi, la plus forte hausse intervenue en un seul jour depuis 2005...

Le régime communiste continue de contrôler étroitement les mouvements financiers et la PBOC peut régler à sa guise ce cours-pivot qui encadre les fluctuations de la monnaie dans une marge de plus ou moins 2% de part et d'autre de ce taux.

La banque centrale avait tenté la semaine dernière d'offrir un vigoureux coup de pouce au renminbi, après une période où celui-ci s'enfonçait sur les marchés des changes face à un dollar revigoré.

Mais sans guère de succès.

Le fait que la PBOC abaisse à nouveau lundi le cours-pivot, cédant ainsi à la pression du marché, "montre simplement que tous ses efforts de la semaine dernière (pour faire remonter le cours dans les échanges) n'ont finalement servi à rien", indique à l'AFP Michael Every, analyste de Rabobank à Hong Kong.

"Beaucoup de gens s'attendent à ce que le yuan continue de sombrer. L'ajustement d'aujourd'hui ne fait que confirmer que l'affaiblissement va reprendre, très vite", ajoute-t-il.

De fait, la banque centrale ne peut faire abstraction des intenses pressions du marché et de la défiance générale envers le yuan, qui évoluait récemment au plus bas depuis huit ans, tutoyant les 7 yuans pour un dollar.

Le yuan s'est effondré de 7% face au billet vert en 2016, pâtissant d'un vigoureux renchérissement du dollar ainsi que d'une conjoncture toujours morose en Chine, qui incite les fortunes chinoises à transférer leurs fonds à l'étranger vers des placements plus rémunérateurs.

Le relèvements de taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) devrait encore intensifier ces colossales fuites de capitaux (690 milliards de dollars pour les dix premiers mois de 2016, selon Bloomberg), faisant mécaniquement reculer le yuan.

Consciente du danger, la Chine a durci ses mesures pour enrayer les sorties de capitaux.

Pékin puise par ailleurs abondamment dans ses réserves de changes pour racheter des yuans et ainsi soutenir le cours: ces réserves ont ainsi fondu de 320 milliards de dollars en 2016. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...