BancaStato va reprendre les activités de détail d'EFG au Tessin

mercredi, 30.09.2020

La Banque cantonale du Tessin va reprendre l'ensemble des activités et de la clientèle particuliers et entreprises du gestionnaire de fortune zurichois EFG International.

La cession des activités de détail d'EFG entraînera le transfert d'une dizaine de collaborateurs dans les rangs de BancaStato.(Keystone)

La Banque cantonale du Tessin (BancaStato) va reprendre l'ensemble des activités et de la clientèle particuliers et entreprises du gestionnaire de fortune zurichois EFG International. Ce transfert intervient après le rachat par ce dernier en 2016 son homologue tessinois BSI, emporté par le retentissant scandale du fonds souverain malaisien 1MDB.

L'opération, dont les contours financiers n'ont pas été divulgués, répond aux "orientations stratégiques" des deux instituts, indique l'établissement cantonal mercredi dans un communiqué, précisant que le transfert d'activité "exclut l'hypothèse de licenciements".

EFG devrait ainsi pouvoir se recentrer sur ses activités de banque privée, alors que le groupe BancaStato verra ses volumes commerciaux agrémentés de 1,2 milliard de francs de dépôts et de crédits "dont la composition et la typologie s'avèrent conformes à son modèle et sa politique d'affaires".

A fin juin, BancaStato présentait une somme au bilan de 15,92 milliards de francs, en hausse de 7,2% sur six mois.

Clientèle de l'ex-BSI

La transaction concerne quelque 7000 clients de l'ex-BSI, dissoute et rachetée par EFG. Parmi ces derniers, "80% sont basés en Suisse, et les 20% restants exclusivement en Italie", a confié à AWP le président de la direction générale de BancaStato, Fabrizio Cieslakiewicz.

Concernant les volumes supplémentaires apportés au bilan, le dirigeant a précisé que 660 millions de francs sont des avoirs clients, alors que 580 millions sont constitués de crédits, pour l'essentiel hypothécaires, dont près de 90% sur des biens situés dans le canton italophone et le reste en Suisse.

Interrogé sur le financement de l'opération, le patron de BancaStato a affirmé ne pas avoir à recourir à des tiers: "nous aurons un degré de couverture autour de 190%".

Interrogé sur l'incidence de la transaction sur les résultats 2021, le dirigeant a expliqué que les projections étaient encore en cours d'élaboration. Il a cependant assuré que "cette reprise de 7000 clients permet à la banque de réaliser un de ses objectifs stratégiques au niveau de sa part de marché".

Soufflé boursier vite retombé

La cession des activités de détail d'EFG, dont la finalisation est prévue pour le premier trimestre 2021, entraînera le transfert d'une dizaine de collaborateurs dans les rangs de BancaStato "aux mêmes conditions contractuelles", assure la banque cantonale.

Au vu des 150 milliards de francs gérés par EFG, la transaction devrait rester quasiment sans incidence sur les résultats du groupe, estime dans une note la Banque cantonale de Zurich (ZKB), tout en qualifiant de "sensée" la vente d'activités ne correspondant pas à son profil.

A la Bourse, après une flambée initiale qui a vu son cours s'envoler de près de 11,5% dans les premiers échanges, la nominative EFG a rapidement perdu de sa superbe. Peu avant 10h55, elle progressait encore de près de 1,0% à 5,12 francs, alors que le marché dans son ensemble (SPI) accusait un repli de 0,11%.(AWP)






 
 

AGEFI



...