Lugano se transforme en centre mondial de l'oncologie

mardi, 18.06.2019

La 15ème "International Conference on Malignant Lymphoma" (ICML) ouvre ses portes mardi à Lugano. Jusqu'à samedi prochain la ville tessinoise accueille 4000 participants lors de ce rendez-vous mondial organisé depuis 1981 par l'oncologue Franco Cavalli.

Ce rendez-vous mondial est organisé depuis 1981 par l'oncologue Franco Cavalli.(Keystone)

En l'espace de quatre jours, Lugano se transforme en centre de l'oncologie mondiale, le lieu de rencontre de ces spécialistes, mais aussi de biologistes, de pharmaciens et de chercheurs venus du monde entier. Les participants présenteront et compareront les résultats de leurs plus récentes découvertes dans le domaine de la lutte contre les lymphomes malins.

Le thème de cette année est consacré aux "Cart-T Cells", a expliqué le fondateur de l'ICML et président de l'Institut oncologique de la Suisse italienne (IOSI) de Bellinzone qui organise l'évènement. Ces cellules sont prélevées du système immunitaire d'un patient atteint d'un cancer, modifiées génétiquement en laboratoire et ensuite réimplantées dans l'organisme du malade afin qu'elles se multiplient et détruisent les cellules cancéreuses.

Thérapie extrêmement coûteuse

"Cette thérapie est extrêmement coûteuse, on parle d'environ 500'000 francs par patient, et est encore très toxique", précise le professeur Cavalli. "En Suisse, le canton de Vaud a investi 30 millions de francs pour doter le CHUV d'instruments adéquats pour pouvoir l'appliquer dans un avenir plus ou moins proche et ce serait le seul hôpital suisse habilité à le faire."

L'histoire des Cart-T Cells sera résumée à Lugano, lors d'une des leçons principales du congrès, donnée par son inventeur le docteur Carl June de Philadelphie (USA).

La première conférence internationale sur les lymphones malins a eu lieu à Lugano en 1981. "Un peu par hasard", raconte son instigateur, "deux ans auparavant l'Union internationale pour le cancer avait organisé un petit symposium à Lugano. Ses participants avaient beaucoup aimé la ville d'où l'idée de lancer une conférence sur les lymphomes." 

Jusqu'en 2011, la conférence a eu lieu tous les trois ans avant de devenir biennale. Toutes les conférences, ateliers et travaux divers se tiennent en anglais sans traduction simultanée. Ils ont lieu sous un grand chapiteau monté dans le parc Ciani à côté du Palais des Congrès, au Palais des Congrès même et à l'Université de la Suisse italienne (USI). 

L'organisation est confiée à un comité international de neuf membres chapeauté par Franco Cavalli lui-même et par une équipe de travail de 200 personnes. Ils orchestrent l'ensemble du programme officiel en passant par la logistique, l'hébergement, les transports depuis les aéroports et les hôtels, les activités pour les accompagnateurs.

"Classification de Lugano"

"L'organisation de l'évènement nous coûte trois millions de francs, les inscriptions nous en rapportent quatre, le bénéfice d'un million est entièrement versé à la Fondation pour la recherche sur les lymphomes", souligne le professeur Cavalli.

"Grâce à ce congrès", conclut son fondateur, "le nom de Lugano est entré dans la terminologie mondiale puisque l'on parle de la 'classification de Lugano' pour une classification déterminée de lymphomes." 

Le seul souci est la capacité hôtelière réduite de la ville. "Mais nous espérons qu'en 2021 avec l'ouverture du tunnel du Monteceneri et la liaison ferroviaire directe avec Locarno et Ascona, ce problème sera résolu: ce serait dommage de perdre le congrès pour une simple question de manque de lits!"(awp)






 
 

AGEFI



...