Johann Schneider-Ammann pourrait renoncer à sa pension de ministre

samedi, 22.12.2018

Johann Schneider-Ammann envisage de renoncer à sa pension de ministre d'un montant de près d'un quart de million de francs par an.

Le conseiller fédéral sortant Johann Schneider-Ammann veut rester le plus indépendant possible de l'Etat, (Keystone)

Le conseiller fédéral sortant Johann Schneider-Ammann pourrait bien renoncer à sa pension de ministre de près d'un quart de million de francs par an. "Si je ne me retrouve pas dans la nécessité, je n'en aurai probablement pas besoin".

Le Bernois veut rester le plus indépendant possible de l'Etat, explique-t-il lors d'un entretien accordé au groupe CH Media et publié samedi. En tant qu'ancien conseiller fédéral, le libéral-radical de 66 ans a droit à une rente annuelle égale à la moitié de son salaire, soit environ 220.000 francs.

Le ministre de l'Economie sortant reste vague au sujet de son avenir professionnel. Il annonce ainsi "plusieurs engagements" dont des mandats au sein de conseils d'administration, sans toutefois donner de détails plus précis. Avant d'entrer au gouvernement en 2010, le Bernois était entrepreneur.

Fils d'un vétérinaire emmentalois, l'ingénieur Johann Schneider a rejoint le groupe de son beau-père Ulrich Ammann, à Langenthal (BE), au début des années 1980. Sous sa houlette, l'entreprise spécialisée dans les machines pour le secteur de la construction se développe. Et lorsque le père de deux enfants remet les rênes de la firme aux mains de la sixième génération, le chiffre d'affaires s'élève alors à environ un milliard de francs.

Selon le magazine "Bilanz", la famille Schneider-Ammann figure parmi les 300 personnalités les plus riches de Suisse avec une fortune estimée à 425 millions de francs. (awp)






 
 

AGEFI



...