Intelligence du milieu

lundi, 04.03.2019

Pécub

Le Boston Biotech cluster, mille entreprises, cent mille cerveaux, des milliers de milliards de startup dollars, qui peut faire mieux ? En 2001 la Chine avait lancé le cluster anti-ampoule à filament. Cinq ans pour passer d’Edison à mieux et moins cher. Bientôt la technologie LED sera définitivement fossile. Un cluster c’est un agrégat naturel ou artificiel d’intelligences, d’entreprises, d’anticipations, au même endroit, au même moment, avec un même projet. Quand vous avez cent mille cerveaux qui circulent, se croisent, s’explosent au même endroit, il y a l’évidence de pertinents Eurêka.

Des clusters par objectif, diabète, cancer, cardiovasculaire, eau, énergie, alimentation, intelligence bio-luminescente-électronique-complexe, dégénérescence cérébrale, jardins dans l’espace, gouvernance artificielle, il en nait tous les jours. Tous espèrent trouver l’ELDORADO.

Lors de la ruée vers l’or, Sutter’s Mill en Californie, 1848-1856, ce ne sont pas les chercheurs de métal précieux qui ont fait fortune, mais bien les marchands de pelles, de pioches, et de pantalons à rivets.

La petite Suisse n’a ni les outils ni l’argent pour espérer trouver le bon filon. Nos magnifiques capitalisations du SMI sont devenues mondiales, et bien présentes dans les clusters prometteurs. Elles font sans l’aide de la politique de Berne tout juste.

Cependant, nous pourrions proposer des pelles, des pioches, et des pantalons à rivets. L’intelligence de la Suisse, celle qui nous portera chance, c’est celle d’être au milieu.






 
 

AGEFI



...