Huit projets numériques pour booster le tourisme valaisan

mercredi, 17.06.2020

Trente-six projets ont participé à l'appel lancé en mai par la Fondation pour l'innovation The Ark et le canton du Valais pour relancer le tourisme après la crise sanitaire. Huit solutions digitales ont été retenues.

Un des projets sélectionnés est un guide digital pour les randonnées à vélo. (Keystone)

Un check-in automatisé, un guide digital pour randonnées à vélo, un système de gestion à distance des remontées mécaniques figurent parmi les solutions lauréates du concours Digitourism. Rapidement mobilisables, celles-ci vont permettre de préparer au mieux la relance de l'activité touristique post-coronavirus.

Trente-six projets concrets ont participé à l'appel lancé en mai par la Fondation pour l'innovation The Ark et le canton du Valais. Huit d'entre eux ont été sélectionnés et chacun a remporté 10'000 francs, indique The Ark dans un communiqué publié mercredi.

Les solutions déposées ont été très variées et s'adressent à une large palette d'entreprises touristiques, des hôtels aux remontées mécaniques, en passant par des regroupements de commerces, des associations ou des écoles de ski.

"Le nombre important de solutions proposées est le signe d'un grand dynamisme de l'écosystème, mais également d'une grande attente du domaine du tourisme en lien avec la digitalisation", se réjouit Jérôme Salamin, responsable du programme à la Fondation The Ark, cité dans le texte.

Raison du concours

Les entreprises touristiques (hébergeurs, remontées mécaniques, activités de plein air...) sont touchées de plein fouet par la crise du Covid-19. Tout comme les firmes technologiques qui leur fournissent des services comme des plateformes de réservations, organisations des activités et autres, selon The Ark.

"C'est le moment propice pour ces dernières de proposer à leurs clients de nouvelles solutions numériques qui répondent aux problèmes actuels, notamment logistiques, découlant des contraintes liées au coronavirus", expliquait en mai Jérôme Salamin.

Pour participer, les innovateurs de la transformation numérique devaient faire équipe avec des entreprises du tourisme afin de proposer des solutions qui soient utiles et ciblées. Celles-ci devaient en outre être opérationnelles en six semaines. (ats)

>>Notre dossier coronavirus






 
 

AGEFI



...