HSBC veut supprimer 35.000 emplois dans le monde

mardi, 18.02.2020

HSBC va procéder à des suppressions de postes dans le cadre d'un plan de réduction drastique de ses coûts.

(Keystone)

HSBC a dévoilé une réorganisation radicale impliquant la suppression de pas moins de 35'000 emplois sur 235'000 en trois ans. Après avoir vu l'an dernier son bénéfice net chuter de plus de moitié, le géant bancaire entend notamment réduire ses activités en Europe et aux Etats-Unis.

L'établissement, basé à Londres mais actif à travers le monde et particulièrement en Asie, déjà engagé dans un vaste plan de réduction de coûts, prévoit désormais de réduire ses effectifs totaux de pratiquement 15%, a fait savoir mardi HSBC. Présente en Suisse et basée à Genève, la banque s'active essentiellement dans la gestion de fortune en terres helvétiques.

"Notre ligne directrice (...) est de passer des effectifs actuels de 235'000 personnes à environ 200'000 employés sur les trois prochaines années", a indiqué le directeur général par intérim Noel Quinn à l'agence Bloomberg. Il n'a pas précisé dans quelles régions ces suppressions de postes seraient effectuées. Le groupe avait déjà engagé l'an dernier une réduction de 2% de ses effectifs, soit 4700 postes.

Mardi également, HSBC a fait état d'une chute de 53% au regard de 2018 de son bénéfice en 2019, à 5,97 milliards de dollars, soit autant en francs. Si le groupe a bien résisté en Asie, "certains pans de nos activités ne génèrent pas des performances acceptables", a commenté M. Quinn, cité dans un communiqué. (awp)






 
 

AGEFI



...