Helvetia améliore son bénéfice annuel d'un quart

mercredi, 04.03.2020

Helvetia a dégagé un bénéfice net de 538 millions de francs l'an dernier, soit une hausse de 25%.

Les volumes d'affaires d'Helvetia ont clairement progressé. (Keystone)

Le procureur général de la Confédération Michael Lauber a contrevenu à plusieurs devoirs de fonction, conclut l'enquête disciplinaire à son sujet. Il a notamment menti sur ses rencontres avec Gianni Infantino. Conséquence, son salaire sera réduit durant un an.

Non seulement Michael Lauber n'a pas dit la vérité, mais il a aussi agi de manière déloyale, violé le Code de conduite du Ministère public de la Confédération (MPC) et entravé l'enquête de l'autorité de surveillance du MPC (AS-MPC) à son sujet, détaille cette dernière dans un communiqué diffusé mercredi.

Le procureur général ne voit pas en quoi ses agissements sont problématiques et fait preuve d'une mauvaise compréhension de sa profession, poursuit L'assureur Helvetia a profité en 2019 de marchés financiers porteurs et d'un effet fiscal positif pour faire bondir son bénéfice net de 25% en rythme annuel ainsi que relever son dividende. L'épidémie de coronavirus ne devrait pas avoir d'effet trop important sur la marche des affaires.

Alors que l'économie mondiale retient son souffle face à la propagation du Covid-19, le directeur général Philipp Gmür a relativisé mercredi en conférence de presse l'impact de l'épidémie pour l'assureur saint-gallois.

Le principal risque ne concerne pas les activités d'assurance pure, mais plutôt la baisse des marchés financiers qui pourraient plomber le résultat des investissements, selon M. Gmür. Du point de vue des investissements, Helvetia est solide, a expliqué André Keller, en charge des placements financiers.

La récente correction boursière a été bien amortie et la solvabilité du groupe n'est pas remise en cause. Les actions représentent 5% du portefeuille d'investissement d'Helvetia, qui s'est prémuni contre les baisses par des opérations de couverture. En ce qui concerne l'assurance pure, Philipp Gmür a estimé les coûts éventuels à moins de dix millions, voire légèrement davantage.

En matière d'assurance voyages, Helvetia suit les directives de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), qui déconseille tout déplacement dans la province chinoise de Hubei. Malgré tout, l'assureur prend en charge les frais d'annulation de vols et de réservations d'hôtel dans toute la Chine, Hong Kong inclus. Helvetia n'entre pas en matière pour le remboursement de billets de manifestations qui se sont engagées à le faire par elles-mêmes. Pour les événements n'ayant pas prévu de tel mécanisme, le groupe se prononcera au cas par cas.

En 2019, Helvetia a dégagé un bénéfice net de 538 millions de francs, soit une hausse de 25%. L'effet fiscal susmentionné s'est élevé à 93,2 millions.

Possible report de l'assemblée

Les volumes d'affaires se sont étoffés de 4,2% à 9,45 milliards, dont 4,54 milliards (+1,3%) pour les primes vie et 4,68 milliards pour l'assurance dommages (+6,4%). Apurée des effets de change, la croissance du groupe s'est élevée à 5,6%.

Le ratio combiné (rapport entre charges et primes encaissées) s'est détérioré de 1,3 point de pourcentage, à 92,3%, en raison notamment d'un taux de sinistres plus important.

L'assurance dommage a dégagé un résultat gonflé d'un cinquième à près de 400 millions de francs. L'assurance vie n'est pas en reste, avec un résultat amélioré de plus de moitié (+52%) à 224,4 millions. La marge dans cette unité a atteint 2,9%, contre 1,7% l'exercice précédent. Au bilan, les fonds propres se sont envolés de 14,5% à 5,83 milliards de francs.

L'assemblée générale du 24 avril, dont la tenue à cette date reste incertaine en raison du coronavirus, devra se prononcer sur un dividende relevé de 20 centimes, à 5 francs par action.

Une augmentation de capital de 10% figurera également à l'ordre du jour. La moitié des nouveaux titres émis servira à refinancer partiellement l'acquisition de l'assureur espagnol Caser, annoncée en janvier. La reprise de Caser doit renforcer l'assise des activités européennes comme un "pilier" du groupe.

Les chiffres publiés par Helvetia sont mitigés. Les volumes d'affaires dépassent les prévisions du consensus AWP, qui tablait sur 9,11 milliards. Fonds propres, bénéfice net et ratio combiné sont inférieurs à la moyenne des attentes. Le dividende est dans la cible.

A fin décembre, le volume de placements affichait 54,5 milliards, soit 2,5 milliards de plus que douze mois auparavant.

Dans leurs commentaires, les analystes évoquent des résultats globalement conformes aux attentes, mais insistent sur les apports des investissements. A 13h40, le titre Helvetia ne prenait que 0,8% à 131,80 francs, alors que le SPI s'enrobait de 1,93%. (awp)






 
 

AGEFI



...