L'EPFL dévoile le secret d'une cotte de mailles

mardi, 23.04.2019

Grâce à un scanner à rayons X, des chercheurs de l'EPFL ont découvert plus de 160 objets emprisonnés dans une cotte de mailles.

Avec la corrosion, plusieurs objets et fragments étaient pris au piège dans la cotte de mailles. (PIXE/EPFL)

L'EPFL et les archéologues vaudois ont percé le mystère d'une cotte de mailles gauloise de plus de 2000 ans. Grâce à un scanner à rayons X, ils ont découvert plus de 160 objets emprisonnés dans la cotte de mailles. Les visiteurs du Musée cantonal d'archéologie et d'histoire, de Lausanne, pourront en découvrir une dizaine, en 3D, à partir de vendredi et jusqu'au 25 août.

"Grâce à l'imagerie 3D, nous avons appris que la cotte de mailles ne renfermait non pas une trentaine d'objets et fragments d'objets, comme le montrait une radiographie en 2D, mais plus de 160", a expliqué mardi, dans un communiqué, Lionel Pernet, directeur du Musée cantonal d'archéologie et d'histoire de Lausanne.

Avec la corrosion, plusieurs objets et fragments étaient pris au piège dans la cotte de mailles. Ils restaient jusqu'ici difficilement identifiables par les méthodes d'investigations traditionnelles, a expliqué l'EPFL.

Une agrafe et des poignées de chaudron

Grâce aux rayons X, les chercheurs et les archéologues ont pu effectuer un inventaire complet de la cotte de mailles sans l'abîmer. Ils ont notamment trouvé une agrafe pour meuble, ainsi que deux poignées de chaudron. Ces objets ont été reproduits en 3D et seront présentés au Musée cantonal d'archéologie et d'histoire, de Lausanne.

La cotte de mailles étudiée par l'EPFL est un exemplaire rare. Il n'en reste que quelques-uns en Europe. Cette pièce d'équipement militaire a été découverte en 2012, sur le site archéologique du Mormont, près de La Sarraz (VD). (ats)






 
 

AGEFI



...