Climeworks continue son ascension en levant 30 millions de francs

mercredi, 29.08.2018

Grâce à sa technologie, la start-up zurichoise ambitionne de capturer 1% des émissions de CO² dues à l’homme à l’horizon 2025. L’entreprise compte aujourd'hui 60 employés, deux fois plus qu’au début 2017.

Matteo Ianni

Climeworks utilise des filtres de technologie de pointe et des ventilateurs pour extraire le CO² de l’air. Comment? Grâce à une technologie dite de «capture de l’air directe» (direct air capture), qui absorbe le dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère.

La start-up Climeworks, a annoncé avoir levé mardi 30,5 millions de francs de nouveaux investissements pour son usine de capture du CO² dans l’atmosphère, technologie vers laquelle les Etats pourraient se tourner davantage dès cette année dans le cadre des efforts pour freiner le réchauffement...






 
 

AGEFI



...