Glencore a tiré profit de la volatilité des prix sur le premier semestre

mercredi, 08.08.2018

Glencore est parvenu sur les six premiers mois de l'année à accroître aussi bien sa rentabilité opérationnelle que son résultat net, grâce à un environnement tarifaire favorable.

Le flux de liquidités opérationnelles a enflé de 22% à 6,81 milliards de dollars.(keystone)

Le colosse zougois de l'extraction et du négoce de matières premières souligne dans un compte-rendu mercredi avoir bénéficié d'un environnement tarifaire volatil, mais favorable. 

Le bénéfice net du groupe de Baar s'est établi à 2,78 milliards de dollars, moyennant une hausse de 13%. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté - soit hors dépréciations et amortissements - s'est étoffé de près d'un quart à 8,27 milliards de dollars.

Le flux de liquidités opérationnelles a enflé de 22% à 6,81 milliards de dollars. A fin juin, l'endettement net avait été ramené à 9,00 milliards de dollars, contre 10,67 milliards six mois plus tôt.

Le résultat opérationnel (Ebit) ajusté des opérations de négoce s'est enrobé de 12% à 1,53 milliard, porté par les segments métaux, minerais et agents énergétiques. La firme s'estime ainsi en bonne voie pour concrétiser son ambition de dégager un produit d'exploitation de 2,2 à 3,2 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année.

Le rendement des activités agricoles a fondu de plus de moitié en raison de récoltes décevantes, mais la direction anticipe un rétablissement sur la seconde moitié de l'année.
L'Ebit des activités d'extraction a gagné 47% pour s'établir à 3,59 milliards, malgré des coûts de production plus élevés qu'initialement escompté pour le cuivre et le zinc notamment.

Les calculs prospectifs de la multinationale pour l'ensemble de l'année laissent entrevoir un Ebitda ajusté de 17,8 milliards de dollars, moyennant une stagnation des prix. La direction anticipe une volatilité persistante, sans que cette dernière n'entame sa confiance dans la robustesse de son modèle d'affaires.(awp)






 
 

AGEFI



...