Des bracelets électroniques pour combattre la surpopulation carcérale

jeudi, 07.09.2017

Geosatis, présente au DLD festival de Tel-Aviv, fabrique des bracelets électroniques pour les prisonniers à la technologie GPS innovante. Elle vient de lever 6 millions de francs.

Leila Ueberschlag

Reshad Moussa. "Plusieurs projets pilotes sont en cours en Amérique latine et nous avons répondu à plusieurs appels d’offres en Europe".

Basée au Noirmont, Geosatis est née en 2011 sur le campus de l’Ecole Polytechnique de Lausanne, où elle a conservé un bureau. La société, qui emploie actuellement plus de 40 collaborateurs, ne cesse de grandir. Elle commercialise ses bracelets en Suisse, en Lituanie et en Afrique du Sud et a...


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...