Genève, tête de pont de la Route de la soie

lundi, 29.10.2018

Vincent Subilia*

Vincent Subilia

Désormais associée à la Chambre de commerce internationale de la Route de la soie, la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG) a pris part à l’édition 2018 du sommet économique consacré à cet axe commercial majeur, riche en perceptives commerciales pour ses membres.

Réunissant plus de 800 acteurs économiques issus d’une centaine de pays, le «Silk Road Business Summit» organisé par la «Silk Road Chamber of International Commerce» (SRCIC) poursuivait l’objectif de consolider les liens entre les chambres de commerce affiliées à ce puissant réseau, tout en identifiant les projets concrets susceptible de renforcer celui-ci; le forum s’est soldée par la «déclaration de Zhangjiajie» (du nom de la ville qui accueillait le sommet) destinée à souligner les bienfaits d’une architecture commerciale ouverte fondée sur la prévisibilité qu’offrent les règles de l’OMC, en rappelant les gains tangibles que génèrent, pour les entrepreneurs, le vaste potentiel de cette initiative stratégique.

Conçu comme un levier de croissance à même de satisfaire les besoins considérables de la Chine, deuxième économie au monde et première démographie du globe, la Route de la soie (dite «Belt and Road Initiative» ou BRI) constitue également un puissant outil de projection de la sphère d’influence chinoise. Marquée par des projets d’infrastructures titanesques en matière routière, ferroviaire ou portuaire, conduits au pas de charge dans les nombreux marchés qui y sont arrimés, la renaissance de cette antique route commerciale (et désormais maritime) présente également un large potentiel pour tous les 65 pays qui s’en réclament (représentant plus de 4.5 milliards de citoyens et un tiers du PIB du globe).

Officiellement lancée il y a 5 ans, la BRI s’est naturellement accompagnée de la naissance d’un robuste réseau des chambres de commerce fédérées par la SRCIC; basée à X’ian, berceau historique de la Route de la soie, la SRCIC réunissait donc l’entier de ses quelques 130 associations membres, dont une majorité de chambres de commerce nationales issues d’environ 80 pays. La Suisse s’y trouve désormais affiliée, grâce à la Chambre de commerce de Genève, laquelle a conclu, en juillet dernier (à l’occasion d’une importante délégation économique genevoise en Chine, conduite par Pierre Maudet et accompagnée par le président de la CCIG Juan Carlos Torres), un accord de collaboration. Faisant de Genève la tête de pont la plus occidentale de la Route de la soie, celui-ci offre aux membres de la CCIG un accès à ce vaste marché (et au million d’entreprises affiliées au SRCIC par le biais de leurs chambres nationales respectives). De la Corée à la Croatie, du Cambodge à la Côte d’Ivoire, se tisse ainsi, sur le plan micro-économique, une véritable toile commerciale, laquelle accompagne ce maillage économique qu’est la BRI.

Portée par le président Xi (lequel avait défendu les vertus du multilatéralisme à la tribune des Nations unies lors de sa visite à Genève en 2017, plaisant un monde ouvert fondé sur les règles qu’incarne une autre institution hébergée à Genève, l’OMC), la Route de la soie vise, aux yeux des autorités chinoises, à offrir un contrepoids aux tendances protectionnistes. En effet, si cette initiative sert prioritairement les intérêts de l’Empire du Milieu, elle procède, selon Pékin, de la volonté de conjuguer les intérêts économiques des pays qui y sont intégrés.

En leur qualité de porte-drapeaux des acteurs économiques, les chambres de commerce ont un rôle décisif à jouer pour faire entendre la voix de la collaboration économique et montrer la voie de la coopération commerciale; la CCIG, à l’image d’un tissu économique genevois qui se nourrit de son ouverture au monde, s’y est employée en participant à ce sommet, témoignant de son attachement à une économie marquée du sceau du libre-échange, dans le respect des engagements internationaux.

* Directeur général adjoint, CCIG
Vice-président Chambre de Commerce Suisse-Chine (Genève)






 
 

AGEFI



...