Generali va débourser 1 milliard d'euros dans la numérisation

mercredi, 21.11.2018

L'assureur italien Generali veut transformer et numériser son modèle opérationnel et son système de distribution.

Generali entend renforcer sa position de premier assureur européen en terme de primes brutes. (Keystone)

Generali entend investir un milliard d'euros dans le cadre de son plan stratégique 2019-2021. L'opération vise notamment à transformer et numériser le modèle opérationnel et le système de distribution de l'assureur italien.

"Notre ambition première est de devenir un partenaire de vie de nos clients, en offrant des solutions innovantes et personnalisées grâce à un réseau de distribution inégalé", a souligné le patron de Generali, Philippe Donnet, cité dans le communiqué diffusé mercredi.

Il a fait état d'un plan stratégique "ambitieux, qui accélérera la croissance du groupe et permettra de plus grands retours pour les actionnaires".

Le ratio de distribution (payout, dividende/bénéfice) versé aux actionnaires doit s'élever entre 55% et 65% sur la période. Il avait atteint 60% en 2016 et 63% l'an passé. Generali entend renforcer sa position de premier assureur européen en terme de primes brutes (63 milliards d'euros en 2017).

Il veut consolider son leadership en Italie et en Allemagne, se renforcer en France, investir dans des marchés et segments en croissance (Europe, santé, assistance..) en se concentrant sur les marchés de l'assurance à haut potentiel. Generali, qui a lancé en mai 2017 une nouvelle stratégie en terme de gestion d'actifs, entend "accélérer son développement avec des acquisitions disciplinées" dans ce secteur.

Négociations concernant Sycomore

Il est ainsi entré en septembre en négociations exclusives pour acheter la majorité de la société française Sycomore, spécialisée dans les solutions d'investissement durables d'un point de vue environnemental, social et de la gouvernance. Generali gère désormais 487 milliards d'euros d'actifs. Il avait indiqué l'an passé avoir pour objectif d'atteindre quelque 500 milliards d'euros d'ici 2020.

Parmi ses autres objectifs, le groupe entend générer 10,5 milliards d'euros de capital sur les trois prochaines années et réduire sa dette de 1,5 à 2 milliards d'euros. Elle atteignait 39,03 milliards au 30 juin. (ats)






 
 

AGEFI



...