General Motors repasse dans le vert

mercredi, 06.02.2019

General Motors a dégagé un bénéfice net de 2,04 milliards de dollars lors du dernier trimestre 2018 et récompense ses employés américains.

Tous les bénéfices du géant de Detroit ont été réalisés en Amérique du Nord et en particulier aux Etats-Unis. (Keystone)

General Motors (GM) est repassé dans le vert au quatrième trimestre 2018, grâce à une hausse des prix de ses pickups et SUV et à sa cure d'austérité et a décidé de verser une prime exceptionnelle à ses employés américains.

Le premier constructeur automobile américain a annoncé mercredi avoir dégagé un bénéfice net de 2,04 milliards de dollars lors des trois mois achevés le 31 décembre.

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels, référence en Amérique du Nord, de 1,43 dollar supérieur au 1,22 dollar attendu en moyenne par les analystes financiers.

GM avait essuyé une perte nette de 5,1 milliards de dollars au quatrième trimestre 2017, en raison de lourdes charges fiscales.

A Wall Street, le titre gagnait près de 4% dans les échanges électroniques de pré-séance.

Tous les bénéfices du géant de Detroit ont été réalisés en Amérique du Nord et en particulier aux Etats-Unis, où il a écoulé 3 millions de véhicules l'an dernier.

Dans cette région, le prix moyen de la transaction a atteint 36.000 dollars, "un record" a assuré GM, lancé dans une vaste restructuration comprenant la suppression cette année de 14.000 emplois, soit 15% de ses effectifs. Une première vague de 4.000 a été effectuée cette semaine.

Les consommateurs américains ont plébiscité les grosses voitures, comme les pickups Chevrolet Silverado et Colorado, les massifs pickups GMC Sierra et Canyon. Les ventes combinées de ces quatre modèles ont augmenté de 3% sur un an.

Sur l'année, GM a enregistré un bénéfice net de 8,01 milliards de dollars pour un chiffre d'affaires de 147,05 milliards (+1%), dont 38,4 milliards au quatrième trimestre.

Fort de ces gros profits, le premier constructeur automobile américain a décidé de verser une prime exceptionnelle pouvant aller jusqu'à 10.750 dollars à ses 46.500 salariés américains.

Il a par ailleurs confirmé son principal objectif financier 2019 d'un bénéfice par action ajusté compris entre 6,50 et 7 dollars, en dépit d'un déclin attendu des ventes de voitures en Chine et d'un plafonnement aux Etats-Unis, les deux premiers marchés automobiles au monde.

Le groupe est également confronté à une hausse de ses coûts, notamment des matériaux (acier et aluminium), en raison des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

La facture devrait être de 1 milliard de dollars cette année, a indiqué la directrice financière Dhivya Suryadevara lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes. (awp)






 
 

AGEFI



...