GAM supprime des postes et se réorganise

mardi, 20.11.2018

Le nouveau directeur général de GAM a annoncé à ses employés une restructuration de la société. Vingt postes seraient menacés.

GAM n'a pas souhaité s'exprimer sur le nombre précis de postes qui seront supprimés. (Keystone)

Le gérant d'actifs GAM va supprimer des postes deux semaines après le départ de son patron. Le nouveau directeur général David Jacob a dans une note interne annoncé la restructuration des équipes en charge des marchés obligataires et actions. "Des redondances" dans ces unités justifieraient cette réorganisation entraînant une réduction d'emplois, a confirmé mardi un porte-parole.

Selon la note interne du groupe zurichois, dont AWP a pris connaissance, les équipes des marchés obligataires de Londres, Zurich et New York seront fusionnées et les experts en Europe chargés du marché des actions seront réduits en une équipe. GAM n'a pas souhaité s'exprimer sur le nombre précis de postes qui seront supprimés. Quant à l'agence de presse Reuters, elle évoque 20 emplois, en citant des sources proche du dossier.

L'ancien directeur général Alexander Friedman avait démissionné au début du mois de novembre après que le gérant d'actifs avait dû encaisser des reflux d'actifs sous gestion à hauteur d'une dizaine de milliards. David Jacob a repris les rênes du groupe à titre intérimaire.

Ces reflux avaient été provoqués notamment par le départ de l'administrateur d'un des fonds du groupe Tim Haywood en juillet. La suspension de ce dernier est due à soupçons d'infraction au code de conduite interne. La turbulence sur les marchés financiers avait aussi aggravé la situation. Au 3e trimestre uniquement, les actifs sous gestion ont fondu de 11%.

Les experts s'attendaient depuis un certain temps à une réduction des coûts vu l'évolution négative des affaires chez le Zurichois.

A la clôture, le titre a gagné 1,8% à 6 francs. Mais depuis le début de l'année, le titre a dégringolé de plus de 60%. (awp)






 
 

AGEFI



...