Galenica anticipe moins de ventes mais confirme sa rentabilité

mercredi, 19.12.2018

Galenica s'attend à une croissance du chiffre d'affaires en-dessous des 2% jusqu'ici anticipé.

Jean-Claude Clémençon, CEO du groupe Galenica.

Le groupe de santé Galenica a confirmé son objectif de rentabilité opérationnelle (Ebit) pour l'année qui s'achève, tout en soulignant s'attendre à une croissance du chiffre d'affaires en-dessous des 2% jusqu'ici anticipé.

"La perspective de pouvoir proposer à l'assemblée générale 2019 le versement d'un dividende au moins au niveau de l'année précédente reste inchangée", a relevé mercredi l'entreprise bernoise.

Galenica explique que les mesures de baisse des prix des médicaments supplémentaires et plus importantes que celles annoncées auparavant par les autorités ont pesé sur l'évolution des ventes.

La croissance de l'Ebit, hors norme IAS19, devra pour sa part être atteinte, a précisé la société dans un communiqué. Lors de la publication des chiffres semestriels, le groupe de santé avait annoncé s'attendre à un Ebit stable par rapport à celui de l'année précédente. Sans les effets exceptionnels de 7 millions de francs de 2017, cela correspond à une augmentation opérationnelle d'au moins 5%, selon l'entreprise.

Galenica, qui a élargi de huit points de ventes son réseau de pharmacies, s'est dit "confiant" pour la nouvelle année.

Marge établie

L'annonce ne constitue pas "une surprise", a commenté une analyste de Vontobel. La spécialiste a rappelé que lors de la publication des chiffres semestriels, Galenica avait déjà abaissé légèrement son objectif de ventes, en précisant que le chiffre d'affaires devrait s'inscrire dans la fourchette basse des 2-3% visée auparavant.

La banque cantonale de Zurich (ZKB) met aussi en exergue que les réductions de prix de l'Office fédéral de la santé publique concernent surtout les médicaments chers, donc l'unité Mediservice de Galenica.

Comme les médicaments chers ont une marge préétablie de 240 francs par paquet, le chiffre d'affaires diminue mais pas la rentabilité opérationnelle, fait remarquer l'analyste Sibylle Bischofberger.

L'Office fédéral de la santé publique avait auparavant annoncé vouloir réduire les prix des médicaments de 180 millions de francs entre 2018 et 2020, à raison de 60 millions par an. Les coupes de tarifs ont cependant été accélérées: 225 millions ont déjà été économisés et en 2019, l'institut planifie 100 millions.

Après avoir passé une grande partie de la séance en territoire positif, l'action Galenica a cédé ses gains en fin de journée. A la clôture de la place zurichoise, la nominative a lâché 0,4% à 43,90 francs, dans un indice SPI en hausse de 0,13%. (awp)






 
 

AGEFI



...