La grève chez Germanwings menace de se prolonger

lundi, 30.12.2019

Faute d'accord avec la direction de la compagnie, le mouvement de grève chez Germanwings, qui démarre ce lundi, pourrait se prolonger en Allemagne.

Plus de 170 vols, surtout à l'intérieur du pays, devraient être annulés autour du Nouvel An, sur 1200 prévus. (Keystone)

Une grève de trois jours entamée lundi au sein de Germanwings, une filiale low-cost de Lufthansa, va clouer au sol près de 180 avions avec la menace d'une prolongation faute d'accord avec la direction.

Ayant démarré à minuit lundi, le mouvement pourrait être "prolongé sur le court terme", a déclaré lundi le vice-président du syndicat du personnel de cabine UFO, Daniel Flohr, à la chaîne de télévision allemande ZDF.

"Nous ne voulons pas de cela", a-t-il ajouté, mais si le syndicat estime, au bout de trois jours, "qu'il en faut plus", il appellera à de nouvelles grèves.

En tout "près de 180 vols", surtout à l'intérieur du pays, devraient être annulés autour du Nouvel An, sur 1200 prévus, a indiqué à l'AFP un porte-parole d'Eurowings, la principale compagnie low-cost chez Lufthansa.

A environ 09h00 GMT, il n'y avait pas de queues observées dans les grands aéroports du pays, car les voyageurs "ont été bien informés" et leur billet a pu "être transféré sur d'autres compagnies au sein de Lufthansa (Eurowings, Brussels Airlines, Swiss), ce qui a beaucoup aidé", a ajouté cette source.

La direction de Germanwings estime elle que la grève actuelle est inappropriée, son motif reposant selon l'agence DPA sur un conflit lié à la réglementation du temps partiel.

Le syndicat UFO avait appelé vendredi dernier les personnels de cabine de Germanwings à cesser le travail de lundi à mercredi à la suite de discussions préliminaires infructueuses avec la direction dans le cadre d'une procédure d'arbitrage. (awp)






 
 

AGEFI



...