Exercice record pour les chemins de fer de la Jungfrau

mercredi, 04.04.2018

Grâce à une "forte" fréquentation de la clientèle asiatique, les chemins de fer de la Jungfrau ont réussi en 2017 leur meilleur exercice.

La fréquentation du train permettant d'atteindre la plus haute gare d'Europe a atteint un total record avec 1,04 million de visiteurs en 2017. (keystone)

Les chemins de fer de la Jungfrau ont réussi en 2017 le meilleur exercice comptable de leur histoire. Le groupe bernois a affiché un bénéfice net de 41,6 millions de francs, un bond de 34% sur un an.

Ce résultat inédit a notamment été obtenu grâce à la "forte" fréquentation de la clientèle asiatique, a expliqué mercredi la société basée à Interlaken (BE) dans un communiqué.

Déjà dévoilés en février, les revenus du groupe ont grimpé de 14,6% à 193,8 millions de francs. Tous les segments ont contribué à cette progression, à commencer par celui des trains vers le Jungfraujoch, dont le chiffre d'affaires a affiché une hausse de 16,1% à 128,7 millions de francs.

La fréquentation du train permettant d'atteindre la plus haute gare d'Europe, à 3454 mètres d'altitude, a aussi atteint un total record avec 1,04 million de visiteurs en 2017. C'est la deuxième fois, après 2015, que la barre du million de passagers est dépassée.

Le secteur Aventures a vu ses revenus s'envoler de 19,2% à 22 millions de francs. Sur le segment des sports d'hiver, et plus particulièrement des domaines skiables de Wengen et Grindelwald, le chiffre d'affaires a gagné 8% à 26,1 millions, grâce surtout aux conditions météorologiques favorables en fin d'année 2017.

Ralentissement début 2018

Quant à l'exercice 2018, il a commencé plutôt lentement pour les chemins de fer de la Jungfrau, les installations ayant été fermées partiellement ou totalement durant une dizaine de jours en janvier en raison du vent. Du coup, une baisse de la fréquentation de 6,3% à destination du "toit de l'Europe" a été observée durant le premier trimestre.

Pour renforcer son attrait comme destination de sports d'hiver, la société mise à l'avenir sur un nouveau projet de téléphérique. Les dernières oppositions ont été levées fin février, et le feu vert de l'Office fédéral des transports est attendu pour mai, a précisé le groupe oberlandais.

En attendant, fort de son exercice 2017, la société va proposer un dividende de 2,40 francs à ses actionnaires, contre 2,10 francs un an plus tôt. (ats)






 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01




...