Evolva creuse sa perte opérationnelle au 1er semestre

mercredi, 26.08.2020

Evolva a essuyé une perte opérationnelle (Ebit) de 12,6 millions sur les six premiers mois, contre -9,6 millions un an plus tôt.

Pour la suite de l'exercice, et si la situation pandémique ne s'aggrave pas, Evolva table sur un doublement des recettes liées aux produits sur un an. (Keystone)

La société de biotechnologies Evolva a creusé sa perte opérationnelle sur les six premiers mois de l'année, freiné par la pandémie de Covid-19. Elle revendique toutefois des entrées de commandes "record" à 6,2 millions de francs, a-t-elle indiqué mercredi.

"Nous sommes en bonne voie pour tenir nos engagements à atteindre le seuil de rentabilité d'ici 2023", s'est félicité Oliver Walker, directeur général (CEO) d'Evolva, cité dans le communiqué.

Evolva a essuyé une perte opérationnelle (Ebit) de 12,6 millions sur les six premiers mois, contre -9,6 millions un an plus tôt. Le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) s'est également enfoncé dans le rouge, à -8,3 millions, contre -5,5 millions un an plus tôt.

Pour les recettes liées aux produits, les entrées de commandes ont totalisé 6,2 millions de francs, grâce à la performance de la division Health Ingredients. Toutefois, seulement 3,8 millions (+27%) ont pu effectivement être réalisées en raison de retards chez les fournisseurs. Le reste des volumes sera livré au deuxième semestre.

Par contre, les revenus de recherche et développement ont chuté à 0,2 million en raison de la fin du contrat BARDA. Le chiffre d'affaires total a ainsi atteint 4 millions, en repli de 38% sur un an.

Les liquidités se sont inscrites à 25,3 millions à fin juin, contre 39,9 millions à fin décembre.

Au cours du premier semestre, Evolva a obtenu l'homologation du Nootkatone aux Etats-Unis, qui vise à se protéger contre les maladies transmises par les insectes.

Pour la suite de l'exercice, et si la situation pandémique ne s'aggrave pas, Evolva table sur un doublement des recettes liées aux produits sur un an. Du fait des dépenses exceptionnelles liées au Covid-19, la perte Ebitda pour l'ensemble de l'année devrait néanmoins se creuser.

Les sorties de liquidités seront supérieures au niveau de 2019, en raison d'investissements dans la production, pour le lancement d'un nouveau produit, la constitution nécessaire de stocks et des activités pour faire progresser l'homologation de produits finis basés sur le Nootkatone. (awp)






 
 

AGEFI



...