Accord-cadre institutionnel: Bourses et banques se trouvent prises en otage

lundi, 08.10.2018

Essentielle pour que les banques européennes puissent continuer d'acheter et de vendre des titres cotés en Suisse, l’équivalence boursière octroyée par Bruxelles n'est pas encore assurée pour 2019.

Maude Bonvin

Une absence de reconnaissance boursière serait d'autant plus problématique que la Bourse suisse est la quatrième plus grande d'Europe, selon Jan Atteslander, membre de la direction d’economiesuisse.

Accordée à la Suisse pour un an seulement par Bruxelles en décembre dernier, l’équivalence boursière s’avère essentielle au bon déroulement des affaires. Elle permet aux investisseurs étrangers d'acheter et de vendre librement les titres, domestiques ou étrangers, cotés sur sol helvétique....






 
 

AGEFI



...