600 maçons en grève dans l'Arc jurassien

mardi, 30.10.2018

Environ 600 maçons sont en grève mardi dans l'Arc jurassien, dont une centaine en provenant du Jura et du Jura bernois. Dans le canton de Neuchâtel, 80% des chantiers sont fermés.

Unia reproche aux entrepreneurs de licencier des travailleurs âgés et de les réengager plus tard comme temporaires. (keystone)

"Le nombre de travailleurs en grève est impressionnant car nous n'avons pas de gros chantiers dans le canton de Neuchâtel. La moyenne d'employés par chantier est de 4,20 personnes", a déclaré Edy Zihlmann, secrétaire syndical d'Unia Neuchâtel.

"Les travailleurs refusent le chantage des entrepreneurs. A savoir que pour ne pas remettre en cause la retraite anticipée à 60 ans, ils doivent accepter une péjoration des conditions de travail", a ajouté Catherine Laubscher, responsable d'Unia Neuchâtel. 

Cette dernière a rappelé la pénibilité du travail de maçon et le fait que cette catégorie de travailleurs meurt en moyenne cinq ans avant les autres.

Le syndicat dénonce aussi l'augmentation du travail temporaire. Sur certains chantiers de l'Arc jurassien, Unia a dénombré 60% de travailleurs temporaires. Le syndicat reproche également aux entrepreneurs de licencier des travailleurs âgés et de les réengager plus tard comme temporaires. Au final, ces maçons n'ont pas assez cotisé pour avoir une retraite à 60 ans.

L'action des maçons se poursuit avec une manifestation à 13h30 à la Place de la gare à La Chaux-de-Fonds. (ats)






 
 

AGEFI



...