Croissance de la demande d'appartements en PPE en Suisse

mercredi, 02.10.2019

Entre juillet 2018 et juin 2019, le nombre d'appartements proposés à la vente sur les portails en ligne a augmenté de 9,7% dans toute la Suisse.

L'étude a noté une raréfaction de l'offre de petits appartements en PPE, mais hausse de la demande dans le segment supérieur. (Pixabay)

En Suisse, la demande d'appartements en PPE (propriété par étage) a augmenté davantage entre juillet 2018 et juin 2019 qu'au cours des périodes précédentes, selon l'Online Home Market Analyse (OHMA) de homegate.ch. La durée de parution moyenne des biens s'est raccourcie, alors que l'offre proposée sur internet a augmenté.

Au cours de la période sous revue, le nombre d'appartements proposés à la vente sur les portails en ligne a augmenté de 9,7% dans toute la Suisse. Seules deux des huit régions couvertes par l'enquête, Genève et Vaud/Valais, ont connu une baisse de l'offre immobilière, selon l'étude menée par le Swiss Real Estate Institute de l'école supérieure d'économie de Zurich HWZ publiée mercredi.

Les durées de parution se sont raccourcies de 70 à 61 jours en moyenne (-12,9%), à part dans la région de Zurich (plus un jour). 61 jours, c'est aussi la durée dans les cantons de Vaud/Valais, en Suisse orientale et centrale et à Genève. Le Tessin reste la région où la durée de parution est la plus longue (une moyenne de 77 jours).

L'étude a noté une raréfaction de l'offre de petits appartements en PPE (moins de 1,5 million de francs), mais hausse de la demande dans le segment supérieur.

Conditions optimales pour un achat

Pour expliquer la demande croissante, Peter Ilg, directeur du Swiss Real Estate Institute de la HWZ, note "la situation économique toujours bonne, les faibles taux d'intérêt à long terme et le faible taux de chômage fournissent aux ménages privés des conditions économiques idéales pour investir à long terme dans leur propre bien immobilier (...). En outre, des études montrent que l'achat à un taux d'intérêt hypothécaire allant jusqu'à 2% est nettement moins cher que la location".

Pour la première fois, la ville de Zurich devance Genève comme la ville où les prix de l'immobilier résidentiel sont les plus élevés. En moyenne, 13'000 francs par mètre carré de surface habitable nette sont demandés à Zurich, contre 12'900 francs à Genève. À Berne, la ville la moins chère, il faut débourser quasiment moitié moins, soit 6100 francs par mètre carré.

L'analyse de l'offre et de la demande a été effectuée sur la base des annonces parues sur les quatre principales places immobilières suisses entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019 par rapport à la période précédente. (awp)






 
 

AGEFI




...