SIG Combibloc étoffe ses ventes et confirme ses objectifs annuels

mardi, 05.05.2020

Entre janvier et mars, SIG Combibloc a réalisé un chiffre d'affaires de 389,6 millions d'euros, soit 8,3% de mieux que sur la même période un an plus tôt.

La copie rendue par SIG dépasse les projections les plus optimistes de la communauté financière au niveau des recettes. (Keystone)

Le spécialiste des solutions d'emballage SIG Combibloc a bouclé les trois premiers mois de l'année sur des ventes en hausse. Malgré l'érosion de la rentabilité, l'entreprise réaffirme ses ambitions pour l'ensemble de l'exercice.

Le chiffre d'affaires de base réalisé entre janvier et mars est ressorti à 389,6 millions d'euros, soit 8,3% de mieux que sur la même période un an plus tôt. A taux de change constants (TCC), la croissance a même été de 8,4%, précise le groupe industriel schaffhousois mardi.

"Afin d'assurer l'approvisionnement, nous avons renforcé nos stocks à tous les niveaux, des matières premières aux produits finis, ce qui a permis de maintenir la production à niveau sans interruption dans toutes nos usines", s'est félicité le directeur général (CEO) Rolf Stangl, cité dans un communiqué.

La rentabilité en revanche a pris l'eau. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a plongé de près d'un quart (-23,9%), à 67,2 millions d'euros, en raison d'une perte non réalisée sur des dérivés de matière première. Sur une base ajustée, l'Ebitda accuse une contraction de 2,6% à 83,7 millions, pour une marge afférente de 21,3%, en repli de 2,3 points de pourcentage.

Le résultat net ajusté a été amputé de plus de moitié à 12,9 (29,1) millions d'euros, une déconvenue que le groupe explique par des effets de change - notamment la dépréciation du réal brésilien et du baht thaïlandais - et des "coûts de financement internes". L'entreprise boucle la période sur une perte nette de 25,5 millions, contre un bénéfice de 4,7 millions un an plus tôt.

La copie rendue par SIG dépasse les projections les plus optimistes de la communauté financière au niveau des recettes. La rentabilité en revanche s'est avérée nettement en deçà des projections des analystes sondés par AWP, en particulier le bénéfice net ajusté, attendu en moyenne à 32,7 millions.

Tout en reconnaissant qu'elle n'était pas encore en mesure d'évaluer pleinement l'impact de la crise sanitaire sur ses activités, la direction a néanmoins confirmé sa feuille de route pour l'ensemble de l'exercice, à savoir une croissance comprise entre 6 et 8% et une marge Ebitda ajustée de 27-28%. (awp)






 
 

AGEFI



...