Coronavirus: pas de cas d'infection confirmé en Suisse

lundi, 24.02.2020

En Suisse, environ 300 cas suspects ont été examinés actuellement. Tous se sont avérés négatifs au coronavirus. Le risque reste accru.

Le risque pour la Suisse reste accru, a relevé le conseiller fédéral Alain Berset devant les médias.(Keystone)

Aucun cas d'infection par le coronavirus n'a été confirmé en Suisse pour l'instant. Des mesures supplémentaires ont été prises en raison de la propagation de la maladie en Italie, a indiqué lundi le ministre de la santé Alain Berset.

En Suisse, environ 300 cas suspects ont été examinés actuellement. Tous se sont avérés négatifs au coronavirus. Les cas d'infections augmentent depuis le week-end, en particulier en Italie. Et le risque pour la Suisse reste accru, a relevé le conseiller fédéral devant les médias.

La task force dirigée par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a pris des mesures supplémentaires. Les tests sur des personnes présentant des symptômes de type grippal seront intensifiés. La ligne téléphonique d'urgence sera renforcée dans toutes les langues nationales et une campagne d'information sera lancée aux frontières et dans les aéroports pour les voyageurs et pendulaires.

"Nous suivons cette situation heure par heure et nous sommes bien préparés", a ajouté Alain Berset. A tout moment, de nouvelles mesures peuvent être décidées selon l'évolution de la situation.

Plus de tests

Les tests sur des personnes présentant des symptômes de type grippal seront intensifiés, particulièrement dans les hôpitaux tessinois, a ajouté Pascal Strupler, directeur de l'OFSP. Les capacités du laboratoire de référence, basé à Genève, qui peut détecter les cas de coronavirus ont été augmentées. Des tests devraient être possibles directement au Tessin dès mardi. 

L'inquiétude croît dans la population, a reconnu M. Strupler. La ligne téléphonique d'urgence a reçu 170 appels samedi et 270 dimanche, des chiffres en forte augmentation après les informations venant d'Italie. Raison pour laquelle cette hotline sera renforcée dans toutes les langues nationales.

Les différentes mesures prises par la Confédération sont coordonnées avec les cantons. Des conférences téléphoniques ont lieu régulièrement avec les médecins cantonaux. Les hôpitaux ont assez de place pour répondre à des mesures de quarantaine et sont bien préparés, selon M. Strupler.

Des contacts ont aussi été pris avec les autorités italiennes et des autres pays européens. Le Conseil fédéral reçoit des informations du système européen d'alerte précoce. A tout moment, de nouvelles mesures peuvent être décidées, a noté Alain Berset.

Cinquante mille Suisses sont enregistrés dans les régions touchées par le virus en Italie auprès du consulat suisse à Milan. Mais aucun n'a déclaré d'infection.(awp)






 
 

AGEFI



...