Envolée des immatriculations de voitures neuves en septembre

mercredi, 02.10.2019

En septembre, 24'219 voitures neuves ont été immatriculées, une envolée de 18,7% sur un an.

A fin septembre, le nombre de nouvelles voitures s'établissait à 226'310 unités. (Keystone)

Les immatriculations de voitures neuves en Suisse et au Liechtenstein se sont envolées en septembre, faisant espérer une année positive pour le secteur. Les propulsions alternatives continuent de susciter l'engouement des conducteurs.

Au seul mois de septembre, 24'219 voitures neuves ont été immatriculées, une envolée de 18,7% sur un an, a indiqué mercredi la faîtière Auto-Suisse dans un communiqué. Cette progression est d'autant plus importante qu'elle intervient après une chute de 9,5% en août, une quasi stagnation de +0,1% en juillet et une baisse de 9,8% en juin.

"La croissance en septembre a légèrement dépassé nos attentes, même si la hausse en soi n'est guère surprenante après le creux dû au WLTP l'année dernière", a estimé le porte-parole de la fédération Christoph Wolnik, faisant référence au nouveau test des gaz d'échappements ("Worldwide Harmonized Light Vehicle Test Procedure").

L'année dernière, certains modèles de véhicules avaient des retards de livraison en raison de l'introduction de cette nouvelle norme. "L'importante progression en septembre montre également que les constructeurs ont apparemment tiré les leçons de leurs expériences de l'année passée et qu'ils sont en mesure de bien faire face à la deuxième vague d'introduction du cycle WLTP" depuis le 1er septembre, a précisé Auto-Suisse.

L'association a rappelé que depuis septembre seules les voitures neuves répondant à la norme Euro 6d-TEMP pouvaient être importées en Suisse.

Selon le porte-parole, Auto-Suisse ambitionne d'atteindre cette année un objectif annuel de 308'000 voitures neuves immatriculées, ce qui représenterait une hausse de 2,8% par rapport à 2018. A fin septembre, le nombre de nouvelles voitures s'établissait à 226'310 unités.

Pendant le mois sous revue, les propulsions alternatives ont poursuivi leur progression avec un bond de 108,3%. En chiffres absolus, leur nombre reste cependant limité avec 1882 voitures avec ce type de moteur, contre 20'409 véhicules à moteur essence et diesel. Ces derniers ont poursuivi leur déclin (-9,2%).

En répartition par marque, l'allemand Mercedes a eu la faveur des acheteurs avec une part de marché de 9,1%, suivi par Volkswagen (8,9%), Skoda (7,9%) et BMW (7,4%). (awp)






 
 

AGEFI




...