En repli après neuf mois, Bâloise tient le cap

mercredi, 14.11.2018

Le volume d'affaires de l'assureur Bâloise a reculé de 2,1% à 7,07 milliards après neuf mois.

Le directeur général (CEO) de l'assureur Bâloise, Gert De Winter. (Keystone)

L'assureur Bâloise a vu son volume d'affaires s'éroder sur un an au cours des neuf premiers mois de l'exercice 2018. En Suisse, mais aussi au Luxembourg, les recettes ont décliné. La direction se veut néanmoins confiante pour la suite des opérations et estime être à même d'atteindre ses objectifs.

Le volume d'affaires total a reculé de 2,1% à 7,07 milliards de francs. Exprimé en monnaies locales, le repli a été de 4,7%, précise la holding rhénane mercredi dans son rapport intermédiaire.

La progression de 5,7% des affaires non-vie, principale source de revenus du groupe (2,87 milliards), n'a pas suffi à compenser la contraction de celles de l'assurance-vie (-5,5%) et des primes à caractère de placement (-9%)

Même en repli, le partiel s'est avéré supérieur aux attentes de la direction. "Nous devrions à nouveau être à même, cette année, de verser 400 millions de francs au comptant à la holding et de poursuivre notre attrayante politique du dividende", a affirmé le directeur général (CEO) de l'assureur, Gert De Winter, cité dans le communiqué.

La réinjection s'inscrit dans le plan quinquennal du groupe, dont un des objectifs stratégiques est de reverser au total 2 milliards de francs dans la holding. (awp)






 
 

AGEFI



...