Coronavirus: Swatch Group annule son salon horloger

mardi, 04.02.2020

En raison de l'épidémie du coronavirus, Swatch Group a décidé de ne pas maintenir l'événement Time to Move prévu début mars à Zurich.

L'an dernier, Swatch Group avait boudé Baselworld et organisé son propre événement de présentation de ses garde-temps. (Keystone)

Swatch Group a annulé son propre salon horloger "Time to Move", qui devait se tenir entre fin février et début mars à Zurich, en invoquant l'épidémie du coronavirus chinois. Les marques de la gamme "Prestige" du groupe biennois présenteront leurs nouveautés ultérieurement dans le cadre d'événements régionaux.

"Au vu de l'incertitude liée à la propagation du Coronavirus 2019 nCoV, et afin de garantir le bien-être de nos invités, partenaires et collègues, Swatch Group a décidé de ne pas maintenir l'événement Time to Move", a indiqué Swatch Group à AWP mardi. Une présentation à Zurich était destinée aux revendeurs du 28 février au 2 mars puis à la presse du 4 au 6 mars.

Le groupe dit vouloir "éviter" à ses "partenaires de voyager à l'international dans un climat d'insécurité".

Il indique que "les marques Prestige de Swatch Group dévoileront leurs nouveautés ultérieurement dans le cadre d'événements régionaux". La gamme "Prestige et Luxe" regroupe les marques Breguet, Harry Winston, Blancpain, Glashütte Original, Jaquet Droz, Léon Hatot et Omega.

L'an dernier, Swatch Group avait boudé Baselworld et organisé son propre événement de présentation de ses garde-temps haut de gamme.

Bâle et Genève dans l'expectative

Le salon horloger bâlois, Baselworld, organisé par MCH Group, a lui assuré auprès d'AWP "étudier toutes les options" et être "en contact étroit" avec ses clients, dont il prend "l'avis très au sérieux". Actuellement, "aucune conséquence possible n'est envisageable pour l'instant", selon son service de presse.

La manifestation doit se tenir du 30 avril au 5 mai, dans la foulée de Watches & Wonders Geneva (ex-SIHH) qui est annoncé du 25 au 29 avril.

Le salon genevois n'a pas souhaité commenter l'information auprès d'AWP. Fabienne Lupo, présidente de la Fondation de la haute horlogerie qui organise le salon, s'est pourtant exprimée dans le journal Le Temps. "Comme notre salon vient fin avril, nous avons moins la pression du temps que Swatch Group. Nous sommes en lien avec les marchés, avec les autorités, avec les marques et avec Baselworld", a-t-elle expliqué.

Entre janvier et décembre 2019, Hong Kong et la Chine étaient respectivement les premier et troisième marché des exportations horlogères suisses.

Dans un commentaire mardi, Vontobel estime que Swatch Group est exposé à la Chine continentale à hauteur de 36% (en 2018). "Nous pensons que les marques d'entrée et de moyenne gamme vont continuer à être sous la pression du commerce en ligne. Les fermetures de magasins, notamment à Hong Kong, vont se poursuivre en 2020", affirme-t-il.

En 2019, le Biennois a fermé 60 des 2000 boutiques de son propre réseau de distribution. L'expert ne voit pas de catalyseur à court et moyen terme.

L'action Swatch Group ne semblait pas souffrir, mardi en fin de matinée, de l'annonce de cette annulation. Elle gagnait 2,7% à 251,7 francs, en première position du SMI qui progressait de 0,7%. (awp)






 
 

AGEFI




...