Aryzta peine toujours à se redresser au premier semestre

mardi, 10.03.2020

En pleine restructuration, les recettes du boulanger industriel Aryzta ont à nouveau reculé au premier semestre de son exercice décalé 2019/2020.

Les ventes ont reculé de 3,2% à 1,66 milliard d'euros.(Keystone)

Le boulanger industriel Aryzta peine toujours à redresser ses activités. En pleine restructuration, les recettes ont à nouveau reculé au premier semestre de son exercice décalé 2019/2020, a indiqué mardi l'entreprise.

Les ventes ont reculé de 3,2% à 1,66 milliard d'euros. Au niveau organique, elles ont reculé de 2,5%, en raison d'un net repli en Amérique du Nord (-5,3%) et en Europe (-2,0%), alors qu'elles ont progressé de 8,6% dans le reste du monde.

Le résultat opérationnel ajusté (Ebitda) s'est inscrit en hausse de 12% à 169,8 millions. A base comparable, il s'est inscrit en repli de 6,3%, surtout pénalisé par la faible performance des activités en Amérique du Nord.

La marge correspondante s'est inscrit à 10,3% à fin janvier 2020 ou à 8,6% si on prend en compte les anciennes normes comptables. A fin janvier 2019, la marge s'était inscrite à 8,9%.
"L'Amérique du Nord a enregistré des revenus améliorés, mais reste en retrait au niveau de l'Ebitda. Les facteurs pesant sur la rentabilité de l'Amérique du Nord sont en train d'être traités et nous nous attendons à une amélioration au deuxième semestre", a indiqué le directeur général Kevin Toland, cité dans le communiqué.

Le consensus AWP tablait sur des ventes de 1,67 milliard. La croissance organique était attendue à -2,0%, avec -0,7% pour l'Europe, -5,6% pour l'Amérique du Nord et une hausse de 7,9% pour le reste du monde. L'Ebitda ajusté était escompté à 155,4 millions.

A proche et moyen terme, la marge Ebitda en Amérique du Nord devrait se situer entre 6 et 9%. Pour 2020, l'Ebitda devrait s'améliorer hors effet IRFS 16, sous réserve que les effets du coronavirus ne se prolongent pas.(awp)






 
 

AGEFI



...