Bourse Zurich: en net rebond, évacue les craintes de guerre commerciale

jeudi, 05.04.2018

En ouverture, le SMI montait fortement de 1,39% à 8672,52 points. L'ensemble des 30 valeurs vedettes soutenait l'ambiance positive.

En ouverture, le SMI montait fortement de 1,39% à 8672,52 points. L'ensemble des 30 valeurs vedettes soutenait l'ambiance positive.

La Bourse suisse a démarré la journée dans le vert, opérant un rebond après plusieurs séances en net repli sur fond de guerre commerciale sino-américaine. Les places mondiales se sont reprises et semblaient surmonter leurs craintes initiales, Wall Street ayant terminé la veille en nette hausse tout comme Tokyo ce jeudi.

Les analystes de Mirabaud ont évoqué plusieurs éléments ayant contribué à faire remonter les indices: un rebond technique, des achats à bon compte, une liquidation forcée des positions courtes ("short squeeze") et une détente concernant les risques de guerre commerciale.

"La pression devrait doucement retomber pour se conclure sur des négociations de part et d'autre", ont estimé les spécialistes de la banque privée genevoise dans un commentaire.

Quelques données macroéconomiques sont attendues en zone euro, avec notamment les chiffres du commerce de détail en février. En Suisse, l'indice des prix à la consommation a progressé en mars de 0,4% par rapport au mois précédent. Les Etats-Unis publieront quant à eux le détail de leur balance commerciale pour le mois de février.
A 09h44, le SMI montait fortement de 1,39% à 8672,52 points, le SLI gagnait 1,52% à 1421,88 points et le SPI progressait de 1,35% à 10'124,58 points. L'ensemble des 30 valeurs vedettes soutenait l'ambiance positive.

Les cycliques ABB (+3,5%), Aryzta (+2,5%) et Clariant (+2,2%) étaient clairement recherchées, tout comme les bancaires Credit Suisse (+2,6%), Julius Bär (+2,1%) et UBS (+2,0%). Deutsche Bank a relevé les objectifs de cours de la banque aux deux voiles et de Julius Bär.

Les poids lourds de la cote affichaient des performances mitigées, mais toutefois solides, avec Novartis (+1,8%), Roche (+0,9%) et Nestlé (+0,7%). Les analystes de Goldman Sachs ont relevé l'objectif de cours du groupe alimentaire et confirmé la recommandation à l'achat.
Sur le marché élargi, le moral était également au beau fixe, notamment pour Santhera (+15,0%). Le laboratoire a finalisé sa première étude clinique, menée aux Etats-Unis, sur son produit expérimental omigapil utilisé pour des patients souffrant de deux formes de dystrophie musculaire congénitale (CMD). L'étude Callisto a atteint son objectif primaire d'établissement d'un profil pharmacocinétique favorable.

Meyer Burger (+9,6%) et Wisekey (+8,3%) affichaient également les plus fortes croissance de l'indice SPI. Le spécialiste genevois de cybersécurité espère lever entre 50 mio et 100 mio USD par l'émission au troisième trimestre de sa propre cryptomonnaie, baptisée Wisecoin, dans le cadre d'une offre initiale (ICO).

Hochdorf (+3,4%) est parvenu de justesse à franchir la barre des 600 mio CHF de chiffre d'affaires, moyennant une croissance de 10,9%. L'excédent d'exploitation (Ebit) s'est envolé de près de 90% pour atteindre 42,6 mio et le bénéfice net a été multiplié par plus de deux à 40,8 mio.

Orascom Development Holding (+2,3%) a fortement réduit sa perte nette en 2017 à 41,1 mio CHF, contre -243,8 mio en 2016.(awp)






 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01




...